Inondations : les maires des communes en première ligne

La situation dans le Lot-et-Garonne reste compliquée sur le front des inondations jeudi 4 février. Le département est en vigilance rouge et certains villages sont complètement isolés, entourés par l'eau. À Saint-Léger (Lot-et-Garonne), le maire fait le tour des maisons pour tenter d'apporter aide et soutien aux habitants sinistrés. L'un d'entre eux ne souhaite pas s'exprimer, mais il est épuisé par la lutte menée contre la montée des eaux. Il a eu le temps d'évacuer femme et enfants. L'eau est encore présente dans la maison, et c'est une course contre la montre pour nettoyer les parties dégagées, pour ne pas que la boue s'incruste. Des fermes isolées et inaccessibles Au loin, une église et un cimetière sont dans l'eau, et s'avèrent inatteignables car plusieurs routes restent impraticables. "Le fait d'être isolés, c'est anxiogène. Vu la situation sanitaire, on n'avait franchement pas besoin de ça", témoigne une habitante. Le maire tente de porter au moins du pain aux fermes isolés, mais en voiture, il ne passe pas, et craint que le blocage dure encore au moins un jour. Heureusement, les 150 habitants sont tous sains et saufs.