Inondations dans le Lot-et-Garonne : la mobilisation permet de sauver des chèvres

À Fauguerolles, dans le Lot-et-Garonne, Valérie Degan, une éleveuse prise par la montée des eaux, a dû se résoudre à partir en laissant tout sur place, y compris ses chèvres. Pour tenter de sauver les bêtes, elle a lancé un appel à l'aide. L'inquiétude a habité l'agricultrice et son mari, fébriles de savoir si leurs chèvres avaient survécu aux violentes inondations qui ont touché la région. Vendredi 5 février au matin, en retrouvant les animaux, le soulagement était à la hauteur de l'angoisse. Intervention décisive des pompiers "Ça nous fait vraiment chaud au cœur de les voir. Je sais qu'ils nous attendent car on est hyper attachés à eux", confie Valérie Degan. Dans la nuit de mardi 2 à mercredi 3 février, alors que l'exploitation de l'éleveuse se transformait en île à cause de la montée de la Garonne, une partie des bêtes a été évacuée grâce à l'intervention des voisins. Mais toutes n'ont pas pu être mises à l'abri à ce moment-là. Finalement, l'intervention des pompiers plongeurs sauvera les animaux in extremis de leur piège.