Inondations : Jean Castex dans le Lot-et-Garonne par "solidarité"

·1 min de lecture

Des inondations d'une ampleur inégalée depuis 40 ans ont touché cette commune du Lot-et-Garonne, alors que la décrue se poursuit sur tous les cours d'eau du grand sud-ouest à l'exception du fleuve Charente. La situation exceptionnelle qui avait justifié un placement mercredi en vigilance rouge sur la Garonne marmandaise s'est considérablement améliorée vendredi, au point que la préfecture s'attendait à un passage en vigilance jaune en fin de journée. La cote de la Garonne est montée à 10,20 m mais n'a pas dépassé les niveaux de la grande crue de 1981 (10,56 m). Jeudi, l'eau avait déjà nettement baissé (6,69 m à 17h30).

"Ça sortait par les plinthes, les portes"

Lors d'une visite où il a "voulu manifester [sa] solidarité et la solidarité de l'État" envers les sinistrés, les élus locaux et les pompiers, Jean Castex a plaidé pour que l'état de catastrophe naturelle soit déclaré "dans les meilleurs délais". Après un survol en hélicoptère des terres inondées, Jean Castex il a constaté les dégâts chez des habitants. 

>> A LIRE AUSSICrues : sur le bassin d'Arcachon, "une situation compliquée pendant au moins une semaine"

"Ça sortait par les plinthes, les portes. A un moment on a laissé tomber, ça ne servait plus à rien" d'éponger, lui a dit M. Martin qui a mesuré 30 cm d'eau chez lui. "Nous ça va aller quand même. Il y a des pauvres gens qui sont vraiment dans la misère. C'est surtout à eux qu'il faut penser", a-t-il ajouté. "Chaque situation est différente, certains peuvent...


Lire la suite sur Europe1