Inondations : les habitants de Saintes s'organisent face à une crue historique

Après la Garonne, c'est désormais la Charente qui focalise l'attention tant sa crue est spectaculaire, isolant parfois des villes entières. À Saintes, en Charente-Maritime, où 300 personnes ont été évacuées, l'eau est montée tout le weekend, atteignant 6m15 lundi 8 février, et le pic est toujours attendu. Les services municipaux s'activent et posent des planches de bois qui font office de passerelles, déployées sur déjà environ six kilomètres. Heureusement, les autorités voient arriver la fin de la montée des eaux. La décrue attendue mardi "Ça a l'air de se stabiliser", soupire Francis Bert, responsable logistique et voirie de la ville. "Il n'y a rien de sûr (...) mais le pic de crue doit être atteint aujourd'hui", explique-t-il. Un habitant, aidé par pompier, se rend en barque dans la maison d'un ami, inquiet de voir la porte du garage ouverte. La porte est fermée, rien n'a été volé. La décrue devrait commencer mardi, mais prendra plusieurs jours. Elle se fera centimètre par centimètre.