Les inondations dévastatrices au Pakistan vues de l’espace

Bien que le Pakistan et tous les autres pays de la région, se préparent pour la mousson, cette année, la saison des pluies a été particulièrement dévastatrice et meurtrière au point de provoquer les pires inondations de l’histoire du pays. Aujourd’hui, un tiers du pays est submergé et l’on compte plus de 1.200 décès, mais il est à craindre que ce chiffre soit revu à la hausse dans les prochaines heures. Dans de nombreuses régions, les routes, les maisons et les cultures ont été complètement emportées de sorte que plus de 33 millions d'habitants se retrouvent sans toit, sans endroit où se réfugier, soit un Pakistanais sur sept touché par les inondations historiques.

Des images satellites pour aider les autorités

Bien évidement, la Charte Internationale Espace et Catastrophes Majeures a été activée et les sociétés d’imageries spatiales apportent leur soutien au gouvernement pakistanais en lui fournissant en temps réel de nombreuses données sur l’état de la situation dans tout le pays. Concrètement, des cartes ont été dessinées dans l’urgence localisant l’étendue des inondations, les niveaux de profondeur de celles-ci en tous points du territoire pakistanais, ainsi que l’état des routes et des voies communications par exemple.

Les inondations dramatiques au Pakistan touchent un habitant sur sept !

Parmi les sociétés d’imageries satellitaires, Planet a rendue publique une série d’images avant et après qui permet de se rendre compte de l’ampleur de la catastrophe naturelle.

Le fleuve Indus et la ville de Hala dans le sud du Pakistan. L'image de gauche a été acquise le 2 août et celle de droite le 28 août. © Planet Labs PBC
Le fleuve Indus et la ville de Hala dans le sud du Pakistan. L'image de gauche a été acquise le 2 août et celle de droite le 28 août. © Planet Labs PBC
Près de Sukkur, dans le Sind, un imposant barrage datant de l'époque coloniale situé sur le fleuve Indus est surveillé de près par les autorités. S'il venait à céder, l'inondation qui s'ensuivrait en aval serait catastrophique. L'image de gauche a été acquise le 2 août et celle de droite le 28 août. © Planet Labs PBC
Près de Sukkur, dans le Sind, un imposant barrage datant de l'époque coloniale situé sur le fleuve Indus est surveillé de près par les autorités. S'il venait à céder, l'inondation qui s'ensuivrait en aval serait catastrophique. L'image de gauche a été acquise le 2 août et celle de droite le 28 août. © Planet Labs PBC
La ville de Mianwali, dans la province...
La ville de Mianwali, dans la province...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura