Inondations en Belgique: le bilan monte à 31 morts

·2 min de lecture
Inondations à Pepinster, le 16 juillet 2021 en Belgique - François WALSCHAERTS © 2019 AFP
Inondations à Pepinster, le 16 juillet 2021 en Belgique - François WALSCHAERTS © 2019 AFP

Les inondations historiques qui ont frappé la Belgique en milieu de semaine ont fait au moins 31 morts, selon un bilan officiel publié dimanche soir par les autorités, qui ont annoncé la fin des opérations de sauvetage.

"Le danger n'est plus imminent dans les zones touchées. Les opérations de sauvetage sont terminées mais des opérations de recherche sont toujours en cours dans un certain nombre de zones", a annoncé le centre de crise belge, dans un communiqué dimanche soir.

"Les importants travaux de nettoyage et l'estimation des dégâts matériels sont maintenant au centre des préoccupations", a-t-on précisé de même source.

Le bilan précédent samedi soir avait fait état de 27 morts.

163 portés disparus

En outre, "163 citoyens sont présumés portés disparus" dimanche, contre 103 la veille, a souligné le centre de crise.

Dans les zones sinistrées, essentiellement dans le Sud et l'Est du pays, des policiers ont été mobilisés pour aller frapper aux portes des habitations afin de découvrir d'éventuelles nouvelles victimes.

"De nombreuses personnes se trouvent actuellement sans moyen de communication suite à la perte de leur téléphone, ou l'absence de moyens pour recharger leur batterie" et certaines autres "ont été emmenées dans un hôpital sans papiers d'identité", mais l'inquiétude grandit avec les heures qui passent.

La météo s'est améliorée avec la fin des précipitations dès vendredi, et du soleil et des températures estivales depuis samedi. En conséquence, le niveau des cours d'eau a reflué, dévoilant des paysages de désolation.

A Pepinster, la commune la plus touchée du pays, plus d'un millier de personnes ont dû quitter leurs habitations.

37 000 ménages sans électricité

Selon les autorités, un peu plus de 37 000 ménages étaient toujours sans électricité dimanche et 3.600 étaient privés de gaz.

Concernant la circulation des trains, 45% des lignes au niveau national étaient concernées par des perturbations du trafic jusqu'à dimanche soir, selon le gestionnaire du réseau ferré Infrabel.

Sur "beaucoup de tronçons, il reste des travaux très lourds en cours" ou à prévoir, a indiqué à l'AFP une porte-parole, Jessica Nibelle, évoquant par exemple un pont effondré avec 6 km de voies à refaire entièrement.

Mais elle a indiqué que les grandes lignes entre Charleroi, Namur et Liège allaient rouvrir ce lundi.

"Evitez de vous déplacer dans les provinces touchées. De nombreuses routes sont inondées ou dangereuses", a demandé le centre de crise.

Alors que de nombreux Belges se sont mobilisés ces derniers jours pour apporter spontanément de l'aide aux sinistrés, les autorités invitent à privilégier des dons financiers à la Croix-Rouge. L'afflux de personnes, y compris des curieux, avait causé des bouchons et gêné samedi la circulation des services de secours.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles