Inondations en Australie : à Sydney, 50 000 personnes appelées à évacuer

Des gens font du kayak le long d'une rue inondée, depuis le débordement de la rivière Hawkesbury, en raison de pluies torrentielles dans la banlieue de Windsor à Sydney le 4 juillet 2022. 
 
Des gens font du kayak le long d'une rue inondée, depuis le débordement de la rivière Hawkesbury, en raison de pluies torrentielles dans la banlieue de Windsor à Sydney le 4 juillet 2022.

Les rivières en crue à la suite de quatre jours de pluies diluviennes ont submergé des maisons et des routes, contraignant des dizaines de milliers d'habitants de Sydney à quitter leur domicile mardi 5 juillet. Les services de secours de Nouvelle-Galles du Sud, qui ont porté assistance à 22 personnes dans la nuit de lundi à mardi, ont appelé quelque 50 000 personnes à évacuer.

Les inondations, de fortes précipitations et des vents violents ont entraîné des coupures de courant dans quelque 19 000 foyers. L'Australie est particulièrement éprouvée par le changement climatique, régulièrement frappée par des sécheresses, des feux de forêt dévastateurs, sans compter des inondations répétées et de plus en plus intenses. Le Premier ministre de Nouvelle-Galles du Sud, Dominic Perrottet, a appelé la population à se conformer aux ordres d'évacuation, affirmant que « cet événement est loin d'être terminé ».

À LIRE AUSSIClimat : « La voie du droit est bien plus efficace que l'action politique »

Des inondations à répétition

Le gouvernement fédéral a déclaré l'état de catastrophe naturelle dans 23 régions inondées de Nouvelle-Galles du Sud, débloquant ainsi des aides pour les habitants sinistrés. Ces fortes précipitations se sont abattues sur un sol déjà en partie détrempé ce qui a entraîné une rapide montée des eaux, notamment dans la banlieue ouest de Sydney.

De nombreux habitants touchés par ce nouvel épisode météorologique avaient déjà été victimes des inondations success [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles