Inondations au Nigeria: dans le delta du Niger, le désarroi des victimes encore sous l'eau

REUTERS - TEMILADE ADELAJA

Au moins 3 millions de personnes ont été affectées par les inondations qui ont touché presque tous les États du Nigeria ces dernières semaines. Dans les communautés du delta du Niger, les habitants vivent les pieds dans l'eau depuis près de deux mois, même si l'eau a commencé à redescendre après le gros des inondations, à la mi-octobre.

Avec notre correspondante au Nigeria, Liza Fabbian

Le courant est encore très fort dans les rues submergées d'Oporoma. L'eau a tout envahi, même le siège du gouvernement local. Patrick Williams circule à bord d'une pirogue : « Je vis toujours chez moi ! L'eau est quasiment montée au niveau de ma fenêtre. J'ai fait une plateforme avec des moellons et une planche, et c'est là-dessus que je dors. Même pendant la grande inondation de 2012, ce n'était pas comme ça. »

Dans le delta du Niger, les communautés implantées entre les marécages et le fleuve sont habituées aux inondations saisonnières, mais jamais de cette ampleur. Depuis des semaines, Afa et ses enfants sont trempés jour et nuit. « Nous vivons dans l'eau. Les enfants souffrent, beaucoup ont la fièvre. Mes cultures ont été entièrement détruites. Nous n'avons pas d'argent pour acheter de l'eau potable, ni pour nous nourrir. »

Catastrophe nationale

Les Nations unies ont estimé que ces inondations qui ont fait plus d'1,5 million de déplacés doivent être considérées comme une catastrophe nationale au Nigeria.


Lire la suite sur RFI