Inondations au Kenya: près de 200 écoles ne rouvriront pas leurs portes jusqu’à nouvel ordre

Au Kenya, les écoles kényanes ont rouvert, ce lundi 13 mai. La rentrée scolaire avait été repoussée de deux semaines, en raison des inondations qui ont fait 277 morts. Selon le gouvernement, plus de 90% des établissements du pays ont pu rouvrir leurs portes et les élèves des écoles restées fermées devaient être accueillis par d’autres établissements. Mais à Mathare, le bidonville de la capitale le plus touché par les inondations, ce n’est pas ainsi que cela s’est passé.

Avec notre correspondante à Nairobi, Gaëlle Laleix

À Mabatini, un quartier de Mathare, l’école Whynot Junior Academy est toujours fermée. Depuis les inondations, plusieurs familles ont trouvé refuge dans ses locaux.

Veronica, joueuse de l’équipe de foot de l’école, en fait partie : « On est en train de nettoyer pour que les élèves puissent revenir et que l’école rouvre. On nous a donné deux semaines pour rester ici, le temps de retomber sur nos pieds et de repartir. On vient tout juste d’évacuer les classes pour s’installer dans le dortoir. »

Dans l’établissement, les volontaires s’affairent pour réparer l’école. Dominic Otieno, son directeur, espère rouvrir dans la semaine : « Il faut enlever la boue, évacuer les familles qui habitent ici, acheter de nouveaux livres et des supports de lecture et reconstruire des bureaux. Notre plomberie a été complètement détruite, même les réservoirs d’eau. Nous devons donc réparer tout ça avant de pouvoir rouvrir dans de bonnes conditions. »

Dominic Otieno estime les travaux à 200 000 shillings, soit plus de 1 400 euros, une fortune pour cette école communautaire qui ne reçoit aucune subvention.


Lire la suite sur RFI