Inondations au Brésil: «On ne sait pas combien de temps on va être dans cette situation»

Le sud du Brésil vit la pire tragédie climatique de son histoire. Les inondations qui ont touché la région au début du mois de mai ont directement affecté 2 millions d'habitants. Dans la ville de Porto Alegre, 15 000 personnes ont trouvé refuge dans des centres d'accueil temporaires. Notre correspondante s'est rendue dans le Centro Vida, l'un des plus grands refuges de la ville, qui accueille près de 600 personnes.

Avec notre envoyée spéciale à Porto Alegre, Sarah Cozzolino

Pour se protéger du froid et des regards, les familles sont séparées par des palettes en bois recouvertes de tissus. Cintia, son mari et leurs huit enfants se serrent sur trois matelas.

« Tout ce que vous voyez ici, dit-elle, ce sont des dons. On est venus avec les habits qu'on avait sur le corps, les documents et les téléphones portables dans les mains. Le reste est resté là-bas, sous l'eau. »

Son quartier était souvent inondé, tout comme celui d'Ysela. Cette Haïtienne habitait dans une maison en bois, elle a été entièrement recouverte par l'eau.

J'avais déjà tout perdu l'année dernière. J'avais tout racheté, et maintenant, j'ai tout perdu à nouveau. J'ai l'habitude désormais.

Elle est enceinte de quatre mois, mais préfère ne pas trop penser au futur, alors elle occupe sa tête en tressant celle des autres. « Tous les jours, je tresse ceux qui veulent. Ici, je ne fais pas payer parce que tout le monde est dans la même situation. Alors, je fais ça gratuitement. »

Deux semaines après l'ouverture du centre, il s'inquiète de la diminution du nombre de bénévoles.


Lire la suite sur RFI