Inondations en Allemagne : Merkel appelle à accélérer la lutte contre le changement climatique

·1 min de lecture

INTEMPERIES - La chancelière allemande s’est rendue ce dimanche dans un village dévasté par les inondations qui ont frappé l’Allemagne

Angela Merkel a découvert dimanche la dévastation « surréaliste » laissée par les inondations en Europe de l’Ouest, qui ont fait au moins 160 morts en Allemagne et 31 en Belgique. Un bilan qui s’alourdit chaque jour avec de nombreuses personnes portées disparues.

La chancelière, chaussures de randonnée aux pieds, a pris près d’une heure pour arpenter le village de Schuld, non loin de Bonn, où la rivière Ahr s’est transformée en furie et a détruit une partie de la localité. Cette zone de Rhénanie-Palatinat, dans le sud-ouest de l’Allemagne, est l’une des régions les plus touchées et déplore la perte de 112 personnes.

La «dévastation»

Manifestant son émotion à plusieurs reprises, Angela Merkel a échangé avec des habitants qui ont tout perdu, prenant la pleine mesure de la plus grande catastrophe naturelle de l’histoire récente de l’Allemagne. La chancelière se trouvait en visite à Washington au moment des crues meurtrières, dans la nuit de mercredi à jeudi.

« Je dirais presque que la langue allemande a du mal à trouver les mots pour décrire la dévastation qui a été causée », a confié Angela Merkel, choquée par la vue de routes et de ponts effondrés, de maisons éventrées, d’arbres arrachés, de montagnes de débris boueux. Elle a promis que « le gouve(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Inondations en Allemagne : Les rires d’Armin Laschet, possible successeur de Merkel, passent très mal
Inondations en Belgique : 20 morts et 20 disparus après les intempéries qui ont dévasté le pays
Météo : Huit départements du nord-est de la France en vigilance orange pour « crues »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles