Inondations : à la rencontre des sinistrés du Lot-et-Garonne

Près de La Réole (Lot-et-Garonne), plusieurs dizaines d'habitations sont encore submergées. Des habitants sont évacués, ils sont épuisés : "vous n'avez plus rien. Vous voyez votre maison qui part, c'est très compliqué", confie, émue, une sinistrée. Florence Portanguen, habitante de Fontet (Gironde) est de retour dans sa maison. L'habitation est encore inondée par 20 centimètres d'eau, tout le rez-de-chaussée est touché. Alors qu'il est impossible de nettoyer, il faut déjà constituer le dossier d'assurance. L'eau encore présente 48 heures après le pic de la crue, l'eau est encore bien présente. L'aérodrome de La Réole, sa piste et sa tour de contrôle, sont encore sous l'eau. Dans un hangar, un avion a été piégé par la montée des eaux. "En Gironde, dans le Lot-et-Garonne, le niveau de l'eau baisse mais l'inquiétude se concentre en Charente-Maritime. Le niveau du fleuve Charente inquiète, il déborde et pourrait continuer de déborder car des précipitations sont attendues tout le week-end", explique Paul-Luc Monnier, en direct de Marmande (Lot-et-Garonne).