Innovation : des cuirs créés à partir de peaux de poisson

En France, nombreux sont ceux qui ont des initiatives originales pour recycler les déchets. C’est le cas de trois ingénieurs lyonnais qui transforment les peaux de saumon en cuir. Le monde du luxe commence même à s’y intéresser. Tout commence dans la banlieue de Lyon (Rhône) où les intéressés récupèrent des peaux vouées à la destruction. "C’est par exemple du saumon et il vient directement des restaurants. Mais pour certains poissons, ça peut être aussi les piscicultures", témoigne Benjamin Malatrait, l’un des ingénieurs fondateurs de ICTYOS. Un tannage long La première étape de la transformation est le tannage. Il dure une semaine. "Au début, on va commencer à enlever les écailles et le gras du poisson, pour ensuite progressivement ajouter les tanins végétaux, qui sont des extraits de feuilles, de racines, d’écorces, pour transformer une peau en cuir", explique l'ingénieur. Les peaux doivent ensuite être séchées, à l’air libre et à température ambiante. Pour minimiser l’impact environnemental, les teintures sont également végétales. Une fois séchés à nouveau, les cuirs sont aplatis puis assouplis.