Inna Omarova Russie

Libération.fr

Elle a 25 ans et est en France depuis trois ans et demi, forcée de fuir pour ses «idées politiques». En Russie, Inna était une championne de haut niveau d’athlétisme. «Le sport m’a beaucoup aidée à mon arrivée, ici. Un moyen de casser la barrière de la langue et de rencontrer des Français.» Et aussi : «Parce que quand tu demandes l’asile, tu n’as droit à rien, ni de travailler, ni d’étudier.» Depuis, elle a monté un projet pour favoriser l’intégration des réfugiés par le sport, au sein de l’association Singa.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Adjim Danngar Tchad
Rooh Shahsavar Iran
Arman Tajiki Afghanistan
Carlos Arbeláez Colombie
«Dès qu’une parcelle se libère, on est cinq dessus»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages