« Injure publique », « diffamation »... Le député Carlos Martens Bilongo dépose quatre plaintes

© REUTERS/Manuel Ausloos

Le député La France insoumise, Carlos Martens Bilongo, porte plainte pour « injure publique » contre Bruno Attal, le secrétaire général adjoint du syndicat France Police, et pour « diffamation publique » contre le site Internet de Jean-Marc Morandini, le magazine Valeurs actuelles et la radio Europe 1. Par une source proche du dossier, Franceinfo a révélé vendredi le dépôt synchrone de ces quatre plaintes, avant que l'élu LFI ne le confirme sur son compte Twitter à l'aide d'un communiqué. Il y indique, qu'après avoir été visé par des « propos à caractère raciste » dans l'Assemblée nationale, il a également été la cible de « fausses informations délibérément distillées et diffusées dans la presse d'extrême droite aux seules fins de salir son image ».

Assurant avoir « toujours activement participé à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme » dément avoir « participé à une manifestation à caractère antisémite, ni côtoyé d'organisateur d'une manifestation antisémite », comme l'avait insinué Bruno Attal dans un tweet en date du 6 novembre.

Lire aussi - Affaire de Fournas : le RN gêné aux entournures

Carlos Martens Bilongo ajoute dans son communiqué n'avoir « jamais fréquenté une mosquée tenue par un imam condamné par les tribunaux de la République ». Le site de Jean-Marc Morandini assurait, le 7 novembre dernier du « soutien » du député à la mosquée de Villiers-le-Bel (Val-d'Oise). Par la suite, l'information avait été relayée par la rédaction de Valeurs Actuelles, puis pa...


Lire la suite sur LeJDD