Initiative : une série de photographies de chiens et leurs maîtres, pour recréer du lien

Marine Petit jetait un regard curieux sur ses voisins, qui avaient la possibilité grâce à leur chien, de s'échapper de leur confinement en mars 2020. "Qui n’a pas rêvé d’avoir un chien pendant le confinement, pour pouvoir sortir une heure", s’amuse Martine Petit, photographe amatrice. "C'était prétexte et occasion à sortir, du coup, je me suis dit que ça serait un sujet assez rigolo à faire, de prendre les chiens et leurs propriétaires en photo", ajoute-t-elle. Ressemblance entre l’humain et l’animal La photographe, psychologue clinicienne de métier, leur a fait prendre des poses bien léchées. Résultat : des photographies qui ont du chien, mais qui révèlent aussi la ressemblance entre l’humain et l’animal. "Finalement, le maître finit par ressembler à son chien. Le côté paisible… il me ressemble beaucoup pour ça, oui", remarque Bernard, propriétaire de Nelson. Au total, Marine Petit a photographié 14 de ses voisins. Des clichés qui figent cette période historique.