Voici les ingrédients du bonheur !

© Pixabay

« Les expériences émotionnelles créent des spirales ascendantes », déclare Sonja Lyubomirsky, professeure de psychologie à l’université de Californie. Le plaisir engendre le plaisir, il rend plus chaleureux, plus créatif, plus productif, et il renforce la capacité à aborder les obstacles. Un conseil : consigner ces émotions dans un journal, trois fois par jour pendant une semaine, afin de les répéter !

« Si, en France, la psychanalyse freudienne et la notion de névrose dominent, le travail sur les ressources intérieures que propose le développement personnel est complémentaire », estime la psychanalyste Anne-Marie Saunal. Comme l’énonce le psychologue hongrois Mihály Csíkszentmihályi (Vivre : la psychologie du bonheur, éd. Robert Laffont), « maîtriser son expérience intérieure, c’est devenir capable de choisir la qualité de ce que l’on veut vivre. Si ce n’est pas le bonheur, ça y ressemble. »

À côté du temps qui nous dévore, il s’agit de trouver ce « temps hors temps », dévalorisé en Occident, où nous relâchons le corps et l’esprit. Si on a les yeux fixés sur un but, on ne voit pas ce qui se passe au sol, or c’est essentiel. Il faut prendre des rendez-vous avec soi-même, chacun à sa façon : yoga, danse, contemplation de la nature. Raisonner moins pour résonner plus : voilà comment on devient créatif !

« L’égoïsme est au cœur de la plupart des problèmes auxquels nous faisons face aujourd’hui : écart croissant entre riches et pauvres, attitude du “chacun pour soi”, indifférence à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment limiter les risques des régimes «sans» ?
Qu’est-ce que le syndrome du choc toxique ?
D’où viennent les tocs ?
D'où viennent les prémonitions ?
D’où viennent les douleurs fantômes ?