Les ingrédients de base nécessaires à la vie étaient présents sur Mars

Depuis 2012, le rover Curiosity mène des investigations à la surface de Mars dans le but de mieux contraindre l’évolution climatique de la Planète rouge et la présence d’eau liquide dans son passé, mais également de déterminer si oui ou non Mars a pu un jour accueillir la vie.

Si l’on sait désormais que de nombreux lacs et rivières ont façonné le paysage martien et que son climat a été un jour propice à la vie, aucune trace biologique directe n’a pour l’instant été retrouvée. Qu’à cela ne tienne, les scientifiques continuent de chercher, notamment en se penchant sur la présence des briques chimiques élémentaires nécessaires à l’émergence de la vie.

Une quantité de carbone organique comparable à certaines régions terrestres

En 2014, Curiosity a ainsi réalisé une série d’expériences pour mesurer la fraction de carbone organique total contenue dans les roches martiennes. Après huit années d’analyses de données, les résultats sont enfin disponibles dans la revue PNAS et révèlent que les roches martiennes sont relativement riches en carbone organique, qui est l’un des composants clés pour la mise en route de réactions chimiques prébiotiques et potentiellement la construction de molécules biologiques.

Le rover Curiosity dans le cratère Gale. © Nasa, JPL Caltech, MSSS
Le rover Curiosity dans le cratère Gale. © Nasa, JPL Caltech, MSSS

Cela fait un certain temps que les scientifiques ont trouvé des traces de carbone organique sur la Planète rouge. Mais l’évaluation de sa quantité disponible est un paramètre majeur, qui détermine le potentiel de développement de la vie. Et les résultats sont plutôt surprenants, puisqu’ils montrent que les roches martiennes contiennent une fraction significative de carbone organique, comparable à certaines régions terrestres. Certes, les valeurs sont plutôt similaires à celles d’environnements rudes et appauvris en carbone organique (pour le référentiel terrestre), comme le désert d’Atacama, mais ce sont des résultats encourageants en ce qui concerne Mars. Car cela montre que le carbone était disponible en...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles