Soupçons d'ingérence russe en Europe : Guillaume Pradoura, un sulfureux assistant parlementaire

Les autorités belges ont mené une perquisition au domicile et au bureau d'un assistant parlementaire européen soupçonné d’avoir joué un "rôle important" dans une opération russe d'ingérence. France 24 a pu confirmer son identité : il s'agit du Français Guillaume Pradoura, qui a notamment été au service de l'eurodéputé allemand d'extrême droite Maximilian Krah, accusé d'avoir des liens avec des agents d'influence russes et chinois.

D'un déguisement aux relents antisémites évidents à une vaste affaire d'ingérence russe dans les institutions européennes : le parcours de Guillaume Pradoura, actuel assistant parlementaire de l'eurodéputé néerlandais d'extrême droite Marcel de Graaff, est émaillé de scandales.

Mercredi 29 mai, ce sont les autorités belges qui se sont intéressées à son cas. La police a perquisitionné le domicile bruxellois de ce Marseillais dans le cadre d'une vaste enquête de la justice belge sur des soupçons d'ingérence russe et de corruption de députés européens, à confirmé une source proche du dossier à France 24.

Des "indices prouvent que le collaborateur du Parlement européen en question a joué un rôle important dans cette affaire [d'ingérence russe, NDLR]", a même précisé une autre source judiciaire à l'AFP.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Une campagne des européennes sous la menace constante des ingérences étrangères
Allemagne : l’AfD, porte d’entrée des espions chinois et russes ?
Ingérence russe au Parlement européen : la justice belge ouvre une enquête