Un ingénieur français abattu par un tueur à gages à Bogota: ce que l’on sait

Lutaud, Bénédicte, agence, AFP
/ RAUL ARBOLEDA/AFP

VIDÉO - La victime, originaire de Toulouse, était âgée de 45 ans et travaillait pour le groupe Thales.

Un ingénieur français du groupe Thales a été abattu lundi 2 décembre en pleine rue dans un quartier huppé de Bogota par un «tueur à gages» qui a ensuite pris la fuite, a-t-on appris auprès de la police colombienne et de l’ambassade de France.

La victime «était en compagnie d’un autre Français. Ils sortaient d’une pizzeria» située à proximité du Parc de la 93e rue, dans le district de Chapinero, situé dans le nord de Bogota, a indiqué une source policière à l’AFP. Le tueur «est arrivé par derrière», visant «uniquement» la victime, avant de s’enfuir, a poursuivi cette source, selon laquelle la scène s’est déroulée très près de l’ambassade de France en Colombie. Selon le quotidien national El Tiempo , la victime est morte «sur le coup» d’une balle dans la tête.

Un ingénieur de 45 ans originaire de Toulouse

D’après ce policier, qui s’exprimait sous le couvert de l’anonymat, la victime s’appelait Philippe Cavaillés, était âgée de 45 ans et résidait dans la région de Toulouse, dans le sud-ouest de la France. Interrogé par Le Figaro, le service communication du groupe Thales n’a toutefois pas souhaité confirmer l’identité de l’ingénieur ni faire aucun commentaire sur le drame.

Mardi dans l’après-midi, de petites taches de sang étaient encore visibles sur le bitume, à l’endroit où la victime a été abattue, devant une papeterie, a constaté l’AFP. Les personnes interrogées ont déclaré ne rien savoir de ce qui s’était passé la veille face à un hôtel Novotel dans cette zone branchée de la capitale colombienne où se trouvent de nombreux bars et restaurants.

Un tueur à gages

L’assassinat a eu lieu vers 22h15 (03h15 GMT), a précisé à la presse le major Robert Mendez, commandant de la police du district de Chapinero. «Nous écartons l’hypothèse d’un vol. D’après les éléments dont nous disposons, il s’agit d’un assassinat perpétré par un tueur à gages», a-t-il encore expliqué.

Mardi, (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Thales propose aux forces armées un «cloud» privé 
Colombie: couvre-feu à Bogota après violences et pillages 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro