Les industriels de l’agro-alimentaire préparent du stock en vue d’un reconfinement

·1 min de lecture

Les industriels de l’agro-alimentaire ont préparé du stock en vue d’un éventuel prochain reconfinement. Au printemps dernier, les ventes de pâtes avaient augmenté de 100% et l’État avait dû débloquer des réserves en urgence, destinées normalement à l’exportation.

La courbe des contaminations fait craindre un durcissement des mesures prises pour lutter contre la pandémie de coronavirus, voire même un reconfinement. Au printemps dernier, à l’approche du confinement, des supermarchés avaient été dévalisés de certains produits, notamment de pâtes.

Une augmentation de 100% des ventes de pâtes

Cette fois, les industriels de l’agro-alimentaire ont pu anticiper. Le fabricant de pâtes Panzani a par exemple augmenté ses ventes à la grande distribution de 30% au mois d’octobre. "La grande distribution a des stocks et nous avons des stocks également. Cette fois, nous serons beaucoup plus sereins. Les choses sont bien gérées. Il y aura suffisamment de blé pour assurer l’ensemble de le production", a assuré président de Panzani Xavier Riescher, lundi au micro d’Europe 1.

Au printemps dernier, les ventes de pâtes avaient augmenté de 100% alors que la récolte de blé était terminée et les stocks écoulés. L’État avait alors débloqué des réserves en urgence, destinées normalement à l’exportation. Cette fois, producteur et distributeurs ont anticipé pour les pâtes, mais aussi le riz, la farine ou encore la soupe.

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici