INFOGRAPHIES. Plus rares, plus courtes et plus douces : les vagues de froid, une espèce en voie d'extinction en France

Yann Thompson
·1 min de lecture

Vous grelottez dans le nord du pays et vous vous demandez si ces quelques jours polaires resteront dans les mémoires ? Ne cherchez pas plus loin : la France ne traverse pas de vague de froid en ce moment. Si certains départements affrontent bien des températures glaciales et des chutes de neige, cette deuxième semaine de février est bien plus douce dans le reste du pays. Mercredi midi, plus aucun département n'était d'ailleurs en vigilance "grand froid".

>> Neige-verglas : suivez les conséquences des intempéries dans notre direct

A l'échelle de l'Hexagone, les conditions ne sont pas réunies pour qualifier cet épisode de vague de froid, un phénomène défini par Météo-France par au moins trois jours durant lesquels "les températures atteignent des valeurs nettement inférieures aux normales saisonnières". Pour franchir ce seuil, il faut que la moyenne des températures minimales sur l'ensemble du pays soit inférieure à -2 °C, précise Matthieu Sorel, climatologue à Météo-France.

"Dans le contexte de réchauffement climatique que nous observons, la France connaît de moins en moins de vagues de froid, qui sont aussi moins intenses et moins durables", précise l'ingénieur. La preuve en trois infographies.

Des vagues de froid moins fréquentes…

Depuis 1947, 46 vagues de froid ont été recensées à l'échelle nationale. Plus de la moitié d'entre elles (24) ont été observées avant 1970, ce qui signifie qu'il y a eu en vingt-neuf ans plus de vagues de froid que sur les cinquante dernières (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi