INFOGRAPHIES. Morts, hospitalisations... Ces départements où la 2e vague a déjà dépassé la 1ère

Louis Tanca
·2 min de lecture
Ces départements où la deuxième vague a déjà dépassé le première - BFMTV
Ces départements où la deuxième vague a déjà dépassé le première - BFMTV

"La seconde vague est là" a affirmé Jean Castex lors d'une conférence de presse tenue jeudi 22 octobre. Le Premier Ministre a raison: dans certains départements, la situation sanitaire actuelle est même plus grave que lors de la première vague.

C'est particulièrement vrai en Auvergne-Rhône-Alpes où le nombre de patients hospitalisés dans certains départements au 25 octobre frôle les niveaux atteints en avril, lors du pic de l'épidémie. En Isère et dans le Puy-de-Dôme, il y a même deux fois plus de personnes hospitalisées actuellement que lors du confinement.

L'infographie ci-dessous montre le nombre de personnes hospitalisées chaque jour du 18 mars au 25 octobre 2020. Si elle ne s'affiche pas correctement sur votre navigateur, cliquez ici.

L'Auvergne-Rhône-Alpes n'est pas la seule région concernée. La région Occitanie possède elle aussi plusieurs départements où le nombre de patients en soins intensifs à cause du Covid-19 est particulièrement préoccupant.

Dans l'Hérault et en Haute-Garonne, les niveaux atteints lors du confinement pourraient bientôt être dépassés. En Tarn-et-Garonne, c'est même déjà le cas: 16 personnes sont actuellement en réanimation contre 11 maximum en avril.

L'infographie ci-dessous montre le nombre de personnes en soins intensifs chaque jour du 18 mars au 25 octobre 2020. Si elle ne s'affiche pas correctement sur votre navigateur, cliquez ici.

La deuxième vague pourrait également être plus meurtrière que la première dans plusieurs départments, comme l'Hérault ou l'Isère qui cumulent à peu près 80 décès depuis le 1er septembre contre 120 environ lors du confinement.

Dans le Puy-de-Dôme, le nombre de victimes de la seconde vague devrait dépasser celui de la première dans les prochains jours. Enfin, dans le petit département du Tarn-et-Garonne, on compte déjà trois fois plus de décès depuis septembre que lors du confinement - même si les proportions sont moindres.

L'infographie ci-dessous compare le nombre de décès lors du confinement (18 mars - 12 mai) et depuis la rentrée (1er septembre). Si elle ne s'affiche pas correctement sur votre navigateur, cliquez ici.

Une deuxième vague qui ne déferle pas sur toute la France

Il convient tout de même de rappeler que la situation n'est pas uniforme sur l'ensemble du territoire. Certaines régions sont plus inquiétantes comme les Hauts-de-France, la Provence-Alpes-Côte-d'Azur, l'Occitanie, l'Auvergne-Rhône-Alpes...

A contrario, l'Île-de-France ou le Grand Est sont encore loins des niveaux critiques atteints lors du confinement. Enfin certaines régions, comme la Bretagne, semblent pour l'instant avoir été relativement épargnées par le virus.

L'infographie ci-dessous montre le nombre de cas graves et de décès au niveau national. Comme on peut le constater, la France est encore loin des seuils atteint lors du pic de l'épidémie, début avril.

Article original publié sur BFMTV.com