INFOGRAPHIES. Les instituts réalisent-ils davantage de sondages que lors des précédentes élections?

·2 min de lecture

La Commission des sondages, qui recense le nombre d'études réalisées lors des élections, a observé une forte hausse à chaque présidentielle. La tendance va-t-elle se poursuivre avec le scrutin de 2022?

A un peu moins de 6 mois de l'élection, les sondages se multiplient. Depuis le 1er octobre, trois ont déjà été publiés - un réalisé par l'Ifop, un par Harris Interactive et un Elabe, pour BFMTV. Un rythme soutenu, qui s'accélère un peu plus à chaque élection, constate la Commission des sondages.

Comme vous pouvez le voir sur l'infographie ci-dessous, le nombre d'études réalisées pour chaque élection n'a cessé d'augmenter ces 40 dernières années. Pour le scrutin de 1981, seulement 111 sondages avaient été publiés en amont de l'élection. Lors de la dernière présidentielle, en 2017, la Commission des sondages en a recensé 5 fois plus.

Made with Flourish
Made with Flourish

Vers un nouveau record de sondages en 2022? 

Une tendance à la hausse qui devrait se confirmer pour le scrutin de cette année. Si l'on observe le nombre de sondages réalisés entre mai et octobre, 2021 est déjà en avance sur 2016. 

Comme vous pouvez le voir sur l'infographie ci-dessous, la Commission des sondages, avait recensé 16 études entre mai et octobre 2016. Entre mai et octobre 2021, elle en a déjà compté au moins 25. Si le décompte de BFMTV est différent, on constate néanmoins une même tendance à la hausse.

Made with Flourish
Made with Flourish

Les sondages à 6 mois "ni prédictifs, ni prévisionnels"

En baisse dans les études publiées ces derniers jours, la candidate de droite Valérie Pécresse s'est attaquée aux sondages mercredi 6 octobre et à la forte dynamique haussière du polémiste Eric Zemmour.

"Cela fait vingt ans que je fais de la politique. Il y a des produits sondagiers et des produits électoraux en politique. Les produits électoraux, ceux pour qui on vote à la fin, c'est ceux qui ont la crédibilité, des solutions, des propositions pour le pays".

Interrogé sur BFMTV le 7 octobre, le directeur général d'Opinion Way, Frédéric Micheau, rappelait que "les sondages à six mois ne sont ni prédictifs, ni prévisionnels". L'intérêt de publier des sondages à six mois du scrutin est de faire "un état des lieux du rapport de force à l'heure actuelle".

"Il va se passer une campagne électorale. Nous sommes au tout début de la précampagne. L'offre électorale, c'est à dire l'identité des candidats, n'est pas connue. On ne sait pas encore qui sera le candidat des Républicains, le chef de l'État ne s'est pas officiellement représenté, les programmes ne sont pas encore connus... Bref, le débat électoral n'a pas eu lieu", explique le sondeur.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Présidentielle : la macronie lance sa campagne en attendant son candidat :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles