"Gilets jaunes" : les prix du carburant ont-ils augmenté un an après le début du mouvement ?

Fabien Magnenou

Le 17 novembre 2018, 282 000 manifestants avaient exprimé leur colère face à la flamblée des prix des carburants et à la mise en place programmée d'une nouvelle taxe.

"Quand est-ce que ça va se terminer la traque au conducteur ?" A la suite du coup de gueule de Jacline Mouraud et de nombreux Français, le mouvement des "gilets jaunes" a débuté il y a un an, sur fond de mécontentement lié à la hausse des prix des carburants. Face à l'ampleur de la contestation, le gouvernement avait dû renoncer à une nouvelle augmentation de la taxe carbone en 2019 – le gazole aurait coûté 6,5 centimes de plus et l'essence 2,9 centimes de plus. Aujourd'hui, les prix à la pompe se sont-ils stabilisés ? Réponse en quelques graphiques.

Des niveaux de prix similaires à l'an passé

Lors des débuts des "gilets jaunes", le prix du gazole frôlait, voire dépassait, celui de l'essence. "Il existe une certaine saisonnalité du gazole, explique François Dusieux, président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip). Son prix remonte vers le mois d'octobre, car les consommateurs remplissent leurs cuves de fioul domestique." A l'inverse, le prix de l'essence a tendance à enfler à partir du mois de mai – "Il y a par exemple davantage de circulation aux Etats-Unis, avec les beaux jours et les vacances."

La courbe des prix s'est largement inversée au début de l'année 2019 pour retrouver un niveau atteint à la fin de l'année 2017. Mais les prix sont ensuite repartis à la hausse pour exploser au printemps atteignant un pic le 24 mai, avec huit (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Cette vidéo peut également vous intéresser :

A lire aussi