INFOGRAPHIES. La France est-elle vraiment "le grand pays européen avec la meilleure situation sanitaire"?

Louis Tanca
·3 min de lecture
Infographie sur la situation sanitaire française - BFMTV
Infographie sur la situation sanitaire française - BFMTV

"Il faut que les Français comprennent qu'on est actuellement le grand pays européen avec la meilleure situation sanitaire", assurait Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique sur BFMTV dimanche 24 janvier :

"Je sais très bien qu'on fait en permanence du France-bashing. Mais la réalité, lorsqu'on se compare au Royaume-Uni, à l'Allemagne, au Danemark, à la Suisse ou à l'Espagne, c'est qu'on est plutôt en bonne position. Nos chiffres n'ont pas tellement évolué depuis un mois et nous n'avons pas connu de retentissement majeur, ni avec les fêtes de Noël, ni avec les fêtes du 31 décembre", expliquait ainsi l'infectiologue.

Qu'en disent les chiffres? Il est vrai que la France n'est actuellement pas le pays où le Covid-19 fait le plus de degâts. Il semble néanmoins difficile d'affirmer que nous sommes l'Etat avec la "meilleure situation sanitaire". Pour vérifier les propos du président du Conseil scientifique, nous nous sommes basés sur les données d'Our World In Data depuis la mi-décembre 2020.

Nombre de cas détectés par jour: des chiffres français élevés...et en hausse

S'il ne s'agit pas forcément du critère le plus fiable, comme nous l'expliquions dans cet article, le nombre de cas quotidiens reste cependant l'un des indicateurs les plus observés par les experts et les responsables politiques. Afin de comparer équitablement les pays entre eux, nous avons décidé d'afficher le nombre moyen de cas quotidien positifs sur 7 jours, pour un million d'habitants.

Avec un peu plus de 300 cas par million d'habitants, la France est encore loin des seuils enregistrés au Portugal (1200 cas) ou en Espagne (750 cas). L'écart avec le Royaume-Uni (530 cas) se resserre lui de jour en jour, car si le nombre de cas y reste très élevé, il y diminue grâce notamment au confinement. La courbe française étant ascendante, elle s'éloigne en revanche de plus en plus de celle de ses voisins italiens (200 cas) et allemands (170 cas) où le nombre de cas baisse légèrement depuis quelques jours.

Nombre de décès quotidiens: la France en dessous des autres pays...pour le moment

Il s'agit probablement de l'indicateur auquel le président du Conseil scientifique se réfère. En terme de décès quotidiens, l'Hexagone se situe actuellement en dessous des autres "grands pays européens". La courbe française est relativement stable depuis un mois, comme celle de l'Italie. Tout le contraire des courbes de l'Espagne et de l'Allemagne, en légère augmentation, et surtout celles du Royaume-Uni et du Portugal, très hautes depuis le début du mois de janvier.

Avec 6,1 morts par million d'habitants, la France figure certes actuellement bien en dessous des Espagnols (6,5 morts), des Italiens (7,8 morts), des Allemands (9,2 morts) des Britanniques (18,3 morts) et des Portugais (22,5 morts). Mais à l'échelle européenne, plusieurs pays ont actuellement une "meilleure situation" comme le Danemark (5,1 morts), les Pays-Bas (4,5 morts) ou encore la Belgique (4,2 morts).

La courbe des morts étant généralement similaire à celle des cas avec 15 à 20 jours de décalage, il faudra surveiller les chiffres français des prochaines semaines. Selon Jean François Delfraissy, la situation française actuelle "est une fausse sécurité (...) qui ne va pas pouvoir perdurer".

Nombre de personnes vaccinées: la France en retard...mais plus pour longtemps?

Si on veut évaluer la situation sanitaire dans son ensemble, il faut observer le nombre de cas, de décès mais aussi le nombre de personnes vaccinées. Dans la course à l'immunité collective, la France s'est certes lancée après les autres pays, mais elle comble son retard de plus en plus rapidement, comme le montre l'infographie ci-dessous. Le rythme du Royaume-Uni, indépendant des commandes de l'Union Européenne, semble difficile à rattraper.

Le rythme des vaccinations dans tous les pays européens devrait cependant ralentir au cours des prochaines semaines, que ce soit à cause des problèmes de production ou des délais d'autorisation de mise sur le marché.

Article original publié sur BFMTV.com