INFOGRAPHIES. Quand la droite s'unit avec La France insoumise ou avec les écologistes… Les alliances improbables du second tour des municipales

Lisa Beaujour, Brice Le Borgne

Pour le second tour des élections municipales, dimanche 28 juin, 2 909 listes sont en compétition, selon le ministère de l'Intérieur. Parmi elles, 462 sont des listes issues d'alliances entre partis. Au fil de ces accords, environ 7 300 candidats ont ainsi changé d'étiquette politique entre les deux tours.

Nous les avons représentées dans cette infographie, avec, à gauche, les nuances politiques qui leur avaient été attribuées par le ministère de l'Intérieur au premier tour, et, à droite, celles obtenues à l'issue des alliances. En survolant les différents groupes politiques, il est possible de voir les flux d'un tour à l'autre. Par exemple, si 554 candidats étiquetés "divers gauche" au premier tour sont devenus "union de la gauche" au second tour, 18 d'entre eux ont rejoint une liste Les Républicains. Dans ces centaines d'alliances, certaines sont plus déroutantes que d'autres sur le plan politique.


La gauche radicale avec la droite

A Hautmont (Nord), deux familles politiques opposées se sont alliées : La France insoumise (LFI) et la droite, le tout sur fond de dispute familiale. Car Stéphane Wilmotte, candidat divers droite, s'est allié à Antony Larroque, candidat LFI, pour essayer de battre… Joël Wilmotte, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi