INFOGRAPHIES. Covid-19 : pendant la pandémie, le "made in China" ne connaît pas la crise

·1 min de lecture

Au milieu de la crise sanitaire, certains tirent leur épingle du jeu. Alors que la pandémie de Covid-19 continue de paralyser une grande part de l'économie mondiale, les usines chinoises fonctionnent à plein régime. En plus de faire partie des rares pays à avoir terminé l'année 2020 en croissance (+ 2,3%), le géant d'Asie bat également des records de ventes à travers le monde. En France, la part des importations en provenance de Chine a ainsi bondi de 9,4% en 2019 à 11,5% en 2020.

Le phénomène est encore plus remarquable au niveau européen. En 2020, la Chine est devenue pour la première fois le premier partenaire commercial de l'Union européenne, devant les Etats-Unis, avec 586 milliards de dollars d'échanges (exportations et importations), comme le rapporte RFI.

Ce mouvement entre par ailleurs en contradiction avec les années précédentes, comme l'illustre le graphique ci-dessous, qui montre l'évolution de la part de la Chine dans le commerce mondial. La courbe commençait à dessiner un tassement à partir de 2015, voire une tendance à la baisse, avant de prendre son envol en 2020.

Quelle est l'explication d'un tel dynamisme ? Le Covid-19, répondent unanimement les économistes. Première touchée, la Chine a également été la première à sortir de la pandémie. Au printemps 2020, alors que la France et la majeure partie de ses voisins européens étaient à l'arrêt, le pays sortait de son confinement et relançait son économie par la même occasion. "La Chine avait retrouvé les trois (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles