INFOGRAPHIES. Covid-19 : le bilan officiel dépasse les 100 000 morts en France, voici ce que signifie ce chiffre sous-estimé

Brice Le Borgne, Thomas Baïetto
·1 min de lecture

C'est du jamais-vu depuis plus de soixante-dix ans. Le bilan de l'épidémie de Covid-19 en France a dépassé, jeudi 15 avril, le chiffre vertigineux de 100 000 morts. Selon Santé publique France, 100 073 personnes sont mortes du Covid-19 à l'hôpital, en Ehpad et dans les établissements médico-sociaux. Pour trouver trace d’un événement d’une telle magnitude sanitaire, il faut, selon l’Insee, remonter à la grippe italienne de 1949. Franceinfo décrypte ce bilan, ses limites et ses inconnues.

Un chiffre symbolique, mais discuté

Les 100 000 morts concernent les décès de personnes touchées par le Covid-19 à l'hôpital, en Ehpad et en établissements médico-sociaux (EMS). Si la première vague a été soudaine et très marquée, avec près de 25 000 décès en mars et en avril 2020, c'est bien la deuxième vague, beaucoup plus longue, qui a été la plus mortelle. Sur les seuls mois de novembre à mars inclus, on compte 58 876 décès. Au total, sur les 100 000 décès ainsi comptabilisés, plus de 73 000 sont survenus à l'hôpital, et plus de 26 000 en Ehpad ou en établissements médico-sociaux.

La précision de ce chiffre de 100 000 morts est cependant discutée. Directeur du Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès (CepiDc), Grégoire Rey rappelle que, "pendant la première vague, nous avons des décès qui ont été déclarés Covid-19 suspectés sans que le médecin n'ait pu faire de test". "On ne parle pas de quelque chose de massif, relativise-t-il. C'est de l'ordre de 20% pour la première (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi