INFOGRAPHIES. En 20 ans, plus de 1600 journalistes ont été assassinés dans le monde

·2 min de lecture
Les journalistes assassinés dans le monde depuis 2002 - BFMTV
Les journalistes assassinés dans le monde depuis 2002 - BFMTV

En moyenne, un journaliste est assassiné chaque semaine en raison de ses activités professionnelles. C'est le constat dressé par l'ONG Reporters sans frontières qui publie ce mercredi son bilan annuel des journalistes détenus, tués, otages et disparus dans le monde. L'organisation a recensé 48 victimes au total pour l'année 2021 - le niveau le plus bas enregistré depuis 20 ans, comme le montre notre visualisation ci-dessous.

"Cela s'explique par une baisse d’intensité de conflits (Syrie, Irak, Yémen) et la mobilisation des organisations de défense de la liberté de la presse, dont RSF, pour la mise en œuvre de mécanismes de protection internationaux et nationaux", précise l'ONG dans son bilan.

Pour Christophe Deloire, secrétaire général de RSF, le Covid a aussi limité "les sorties des journalistes et donc les moments où ils sont en risques". D'autre part, "peut-être une forme d'autocensure" a conduit les journalistes à "moins aller sur des territoires dangereux".

876450610001_6141036963001

Le Mexique, pays qui compte le plus de victimes

Pour la troisième année consécutive, le Mexique est le pays qui affiche le triste record du plus nombre de journalistes assassinés sur son territoire. Depuis début 2019, 25 professionnels de l'information y ont perdu la vie à cause de leurs activités de journalistes, comme l'illustre notre infographie ci-dessous.

Plus largement, sur les 20 dernières années, c'est l'Irak qui concentre le plus grand nombre de journalistes tués: 237 victimes recensées au total par RSF, avec notamment un pic durant la seconde guerre du Golfe.

Le rapport de RSF rappelle également qu'à ce jour 488 journalistes sont toujours emprisonnés dans le monde et 65 reporters pris en otage, dont le journaliste Olivier Dubois. Seul otage français dans le monde à la fin de l’année 2021, il est prisonnier d'une coalition de groupes armés affiliée à Al-Qaïda, au Sahel.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles