INFOGRAPHIE. Rentrée scolaire: que prévoit le niveau 2 du protocole sanitaire, retenu en métropole?

·2 min de lecture
INFOGRAPHIE. Découvrez les mesures du niveau 2 du protocole sanitaire, qui sera appliqué à la rentrée - BFMTV
INFOGRAPHIE. Découvrez les mesures du niveau 2 du protocole sanitaire, qui sera appliqué à la rentrée - BFMTV

Les vacances sont bientôt terminées. Dès ce jeudi 2 septembre, les écoliers, collégiens et lycéens retourneront en classe, avec un nouveau protocole sanitaire. Dévoilé cet été, il est décliné cette année en quatre niveaux: du vert - le niveau 1, le moins contraignant -, au rouge - le niveau 4, le plus restrictif.

Le ministère de l'Éducation nationale précise sur son site que ce niveau peut changer "au niveau national ou territorial (département, académie, région)" en fonction de la situation épidémique. Mais pour commencer l'année, Jean-Michel Blanquer a annoncé ce dimanche dans le JDD que ce sera le niveau 2 du protocole qui sera appliqué en métropole.

À quoi correspond-il exactement? Port du masque, suivi des cours, rassemblements, activités physiques et sportives... L'infographie ci-dessous liste les mesures prévues par ce niveau 2 du protocole sanitaire.

La règle sera les cours en présentiel, avec port du masque obligatoire en classe, sauf en maternelle. Les activités sportives en intérieure seront autorisées, à l'exception des sports de contact.

La seule différence majeure entre le premier et le second degré est la procédure à suivre en cas de contamination au sein de la classe. En maternelle et à l'école élémentaire, où les élèves ne sont pas en âge d'être vaccinés, l'ensemble de la classe sera fermée pour sept jours si un élève est testée positif au Covid-19. Au collège et au lycée, seuls les cas contacts "à risque" - n'ayant ni été vaccinés ni été récemment contaminés - seront renvoyés chez eux et devront suivre les cours à distance.

Un protocole insuffisant pour les syndicats

Guislaine David, secrétaire générale du Snuipp-FSU, le premier syndicat du primaire, déplore que le protocole soit "plus léger qu'en juin dernier notamment au niveau de la restauration scolaire (...) alors que le taux d'incidence est plus élevé chez les élèves à cause du variant delta".

Le Syndicat national des lycées, collèges, écoles et du supérieur critique également le gouvernement qui "n'a pas investi (...) dans des personnels ou dans du matériel". Même son de cloche du côté du syndicat Sud-Éducation, pour qui le protocole "met en danger élèves et personnels".

"L'école est la situation la plus complexe qui nous attend cet automne", a affirmé l'épidémiologiste Arnaud Fontanet ce lundi sur France Inter. Le membre du Conseil scientifique indique que les dernières modélisations de l'Institut Pasteur "ont montré que la moitié des nouvelles infections auront lieu chez les enfants à partir de l'automne puisque c'est la population non-vaccinée".

Outre le respect des gestes barrières et le port du masque, le spécialiste plaide aussi pour l'aération des locaux qui peut passer par "peut-être les purificateurs d'air dans les endroits où la ventilation n'est pas possible". À l'heure actuelle, l'équipement des établissements scolaires en capteurs de CO2 - qui doivent permettre d'évaluer l'efficacité de l'aération - n'est que recommandé par le protocole sanitaire.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles