INFOGRAPHIE. Le Covid-19 tue moins en Europe mais reste toujours aussi virulent dans le reste du monde

1 / 2

INFOGRAPHIE. Le Covid-19 tue moins en Europe mais reste toujours aussi virulent dans le reste du monde

Depuis le début du mois de mai, de nombreux pays sont rentrés dans une phase de déconfinement. C'est notamment le cas en Europe, où la plupart des mesures prises en mars pour lutter contre la propagation du coronavirus sont progressivement assouplies. En France, le déconfinement a débuté le 11 mai et s'étend depuis le 2 juin.

Tous les indicateurs sanitaires - nombre de nouvelles hospitalisations, pourcentage de test positifs, taux de reproduction du virus - sont au vert dans l'Hexagone. Dimanche 7 juin, la France n'a enregistré "que" 13 décès liés au Covid-19, son total le plus bas depuis la mi-mars. Une bonne nouvelle à relativiser: les chiffres du week-end sont toujours plus bas que la semaine et le nombre de décès en Ehpad n'a pas été communiqué hier.

Pourtant, derrière cette apparente accalmie, la pandémie semble redevenir virulente. Après des semaines de baisse, le nombre de nouveaux décès enregistrés dans le monde repart légèrement à la hausse.

Brésil, Inde, Mexique... De nombreux pays encore durement touchés par le virus

Cette augmentation est principalement due aux pays d'Amérique Latine: le Pérou, le Mexique et surtout le Brésil, devenu le troisième pays le plus endeuillé par le Covid-19. Les chiffres pourraient d'ailleurs être en réalité bien plus élevés à en croire les autorités régionales de santé, qui accusent le gouvernement de Jair Bolsonaro de rendre "invisibles" certains décès.

Au delà de l'Amérique Latine, l'Inde, la Russie, le Pakistan ou encore l'Iran déplorent de nombreux décès. L'infographie ci-dessous rassemble les 20 pays ayant comptabilisé le plus de décès sur les 7 derniers jours.

Plus inquiétant, certains de ces pays voient leurs nombre de décès augmenter au fils des semaines, comme le montre l'infographie ci-dessous.

Si le nombre de morts en Europe reste encore important, la pandémie a clairement changé d'épicentre. L'Amérique latine (en orange sur le graphique ci-dessous) rassemble désormais la majorité des nouveaux décès. L'Asie (en rose) et le Moyen-Orient (en jaune) voient également leurs nombres de victimes augmenter mais dans une ampleur bien moindre.

De la Chine à l'Amérique latine, la diffusion du coronavirus de janvier à juin

L'infographie ci-dessous affiche le nombre moyen de nouveaux décès enregistrés sur les 7 derniers jours depuis l'apparition du virus. Un critère plus fiable pour analyser la virulence du Covid-19 sur le long terme. 

La pandémie de coronavirus a tué au moins 403.449 personnes dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP.

A lire aussi


Article original publié sur BFMTV.com