INFOGRAPHIE. Suspension d'AstraZeneca : quelle est la part de ce vaccin dans la campagne française ?

franceinfo
·1 min de lecture

C'est un outil central dans la lutte contre le Covid-19 qui est sur la sellette. Emmanuel Macron a annoncé lundi 15 mars, à Montauban (Tarn-et-Garonne), la suspension de l'utilisation du vaccin AstraZeneca, pourtant devenu stratégique dans la campagne de vaccination des Français. Le chef de l'Etat a expliqué attendre l'avis de l'Agence européenne des médicaments avant de reprendre, ou non, ces injections.

>> Covid-19 : retrouvez les dernières informations sur la pandémie et la vaccination dans notre direct

Les doses d'AstraZeneca ont commencé à être injectées le 6 février dernier. Depuis, le recours à ce vaccin n'a fait que croître : 1,36 million de personnes en ont reçu une première injection, sur les 5,1 millions de Français concernés au total, soit 26%. Ce rythme s'est intensifié ces dernières semaines. Depuis la fin février, la majorité des premières doses injectées chaque jour étaient étiquetées AstraZeneca. Le 12 mars, 172 000 de ces doses ont été utilisées, contre moins de 100 000 pour l'autre principal vaccin utilisé en France, celui de Pfizer/BioNTech.

La suspension de ce vaccin vient donc mettre un coup d'arrêt à la progression de la campagne vaccinale en France. Alors que la France inoculait une première dose à environ 170 000 Français par jour en moyenne, tous vaccins confondus, ce chiffre (en bleu sur le graphique) risque de chuter radicalement.

Emer Cooke, la directrice de l'Agence européenne des médicaments, a expliqué mardi, lors d'une conférence de presse (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi