Une infographie de la BBC qui montre l'enrichissement de Zelensky pendant la guerre ? C'est un montage

Une fausse infographie de la BBC relayée sur les réseaux sociaux prétend montrer l'évolution du patrimoine du président Volodymyr Zelensky et d'autres personnalités politiques ukrainiennes de premier plan entre février et décembre 2022. A l'en croire, tous se seraient enrichis de plusieurs millions de dollars depuis le début de l'invasion du pays par la Russie fin février. Mais il s'agit d'un montage usurpant le logo de la BBC, comme l'indique la chaîne britannique à l'AFP, qui avait consacré une infographie aux pertes financières subies par certains oligarques ukrainiens entre février et décembre 2022. En outre, comme l' a expliqué à l'AFP une ONG ukrainienne de lutte contre la corruption, "aucune source officielle" ne permet de connaître les revenus 2022 de Volodymyr Zelensky et des autres personnalités politiques présentes sur le faux visuel, ces déclarations obligatoires n'étant fournies par les fonctionnaires ukrainiens qu'au début de l'année suivante.

"Vous avez fait des dons à l’Ukraine??? Ces bandits s’en sont mis plein les poches en 2022… Voyez l’augmentation de leur fortune cette année! Ce gouvernement est le plus corrompu de la planète!!!", "On s'enrichit rapidement en Ukraine.... C'est magique ou machiavélique", dénoncent, sur Facebook (1, 2) et Twitter (3, 4) des internautes relayant une infographie en anglais censée montrer la "fortune" de différents "politiciens ukrainiens".

Ce visuel siglé du logo de la chaîne britannique BBC - qui circule aussi dans des publications en anglais, en italien, en polonais ou encore en japonais - prétend montrer la valeur, en dollars, des patrimoines respectifs du président ukrainien Volodymyr Zelensky, du ministre de la Défense Oleksiï Reznikov, du ministre des Affaires étrangères Dmytro Kuleba, du maire de Kiev Vitali Volodymyr Klitschko et de Mykhailo Podolyak, l'un des conseillers de Volodymyr Zelensky.

A en croire ce comparatif, toutes ces personnalités politiques auraient vu leur capital considérablement augmenter entre février et décembre 2022, soit entre le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie (le 24 février) et la fin de l'année. La fortune personnelle de Volodymyr Zelensky serait par exemple passée de 650 millions à 1,5 milliard de dollars, d'après cette infographie qui cite le magazine économique américain Forbes comme source.

Capture d'écran réalisée sur Facebook le 10 janvier 2023.

Capture d'écran réalisée sur Twitter le 10 janvier 2023.

 

 

Il s'agit cependant d'un montage usurpant l'identité graphique de la BBC, comme l'a indiqué la chaîne britannique à l'AFP le 9 janvier 2022 : "Cette infographie est fausse. Elle reprend [l'apparence] d'une infographie utilisée dans un article de BBC News Ukraine qui montrait les pertes financières des milliardaires ukrainiens."

On retrouve en effet le visuel originel, en version ukrainienne, dans une publication Facebook de la page BBC News Ukrainian du 23 décembre 2022, et en version anglaise dans l'article de la BBC.

Elle évoquait le patrimoine non pas de personnalités politiques d'Ukraine mais de milliardaires ukrainiens : Rinat Akhmetov, Viktor Pintchouk, Vadym Novynskyi, Ihor Kolomoïsky et l'ancien président ukrainien Petro Porochenko., montrant que leur fortune avait baissé entre février et décembre 2022.

Les montants avancés dans ce document - également publié en français - s'appuyaient sur les estimations avancées le 27 décembre 2022 par Forbes dans son classement des "20 Ukrainiens les plus riches en 2022".

Capture d'écran réalisée sur le site de la BBC le 10 janvier 2023.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

 

 

Une version ukrainienne de la fausse infographie de la BBC sur Volodymyr Zelensky et les autres personnalités politiques ukrainiennes circulait quant à elle dès le 31 décembre 2022 dans un article du média russe "Reporter.ru" intitulé "Zelensky et d'autres personnalités politiques ukrainiennes de premier plan sont devenues milliardaires en 2022". La version anglaise du visuel semble en avoir été traduite automatiquement automatiquement avec le logiciel de reconnaissance visuelle Google Lens, comme on peut le voir sur ce comparatif.

Capture d'écran faite le 10 janvier 2023

Capture d'écran faite le 10 janvier 2023

 

 

 

 

Les fonctionnaires ukrainiens contraints à la déclaration annuelle de leurs revenus

"Cette infographie sous-entend que ces personnalités se seraient enrichies de manière illégale et immorale en temps de guerre. Il s’agit de figures publiques ukrainiennes dont les carrières respectives ont pu les amener à disposer de revenus plus au moins importants, mais les chiffres avancés sont infondés, car aucune source ne permet de connaître la valeur de leur patrimoine [au cours de l'année 2022]", soulignait le 10 janvier 2023 à l'AFP Ioulia Shukan, maîtresse de conférences en études slaves à l’Université Paris Nanterre.

"Depuis les réformes anti-corruption de 2016, les fonctionnaires d’Etat ukrainiens - hommes et femmes politiques, juges, autres fonctionnaires - doivent faire déposer leurs déclarations de revenus auprès du Nazk, l’Agence nationale de prévention contre la corruption. [...] L’objectif est de prévenir la corruption dans les hautes sphères de la politique et de soumettre ces fonctionnaires d’Etat à une déclaration annuelle pour prévenir leur enrichissement pendant l’exercice de leur fonction", poursuivait la spécialiste, l'Ukraine ayant été classée, dans le rapport 2021 sur la corruption de l'ONG Transparency International, 122e sur 180 pays.

Comme l'expliquait en outre à l'AFP le 10 janvier 2023 une porte-parole de l'Anti-corruption Action Center, une ONG ukrainienne de lutte contre la corruption, si ces fonctionnaires sont obligés de soumettre leur déclaration de revenus "chaque année ou après avoir quitté leur poste", celles-ci ne sont plus consultables sur le site du Nazk depuis l'invasion de l'Ukraine : "Le 24 février 2022, l'Ukraine a dû restreindre l'accès au registre en ligne des déclarations de revenus de fonctionnaires à cause de la guerre, car ces informations auraient pu être utilisées par les Russes pour faire pression sur les fonctionnaires, notamment locaux."

Surtout, les informations relatives au patrimoine 2022 des personnalités politiques présentes sur le faux visuel ne sont pas connues du public puisque ces déclarations doivent être fournies par les fonctionnaires au début de l'année suivante. "Par conséquent, aucune source officielle n'est en mesure de fournir des données spécifiques sur les mois de février et de décembre 2022", précise la porte-parole de l'Anti-corruption Action center à l'AFP.

Des déclarations de revenus qui remontent à 2021

L'obligation de déclaration sur l'année 2021, qui devait être faite "entre janvier et mars 2022", a quant à elle été suspendue exceptionnellement après l'invasion de l'Ukraine, "nombre de fonctionnaires ayant rejoint l'armée ou se trouvant sur des territoires occupés, dans lesquels l'absence de connexion [à internet] rendait impossible l'envoi de la déclaration".

Les déclarations les plus récentes de revenus de quatre des cinq personnalités politiques ukrainiennes listées dans le visuel - le conseiller présidentiel Mykhailo Podolyak n'étant pas soumis à cette obligation puisqu'il n'est pas fonctionnaire - ont donc été fournies en 2021 et concernent l'année 2020.

Différents médias ukrainiens avaient consacré des articles aux revenus déclarés auprès du Nazk par ces personnalités politiques : ceux de Volodymyr Zelensky s'élevaient ainsi à 19 millions de hryvnia (UAH), soit environ 670.000 dollars au taux de conversion en vigueur au 31 décembre 2020, ceux d'Oleksiï Reznikov à près de 10,5 millions d'UAH (environ 368.000 dollars), ceux de Dmytro Kuleba à 913.714 UAH (environ 32.000 dollars), et ceux de Vitali Volodymyr Klitschko à 1,1 million d'UAH (environ 38.600 dollars).

Jointe par l'AFP le 10 janvier 2023, Maria Popova, professeure de science politique à l’Université McGill de Montréal et spécialiste des questions de corruption, indique que "beaucoup d'informations sont connues" sur le patrimoine des personnalités politiques ukrainiennes et que "le niveau de transparence à ce sujet est équivalent à celui en vigueur dans les pays occidentaux."

"Depuis 2014, le Bureau national anti-corruption (NABU) d'Ukraine enquête sur la corruption dans le domaine public et peut saisir la justice. Rien que ces derniers jours, un député du parti de Zelensky et un juge ont été épinglés par le NABU pour des irrégularités dans leur déclaration de revenus de 2021, et ils feront l'objet d'une procédure judiciaire", ajoute l'experte.

Ioulia Shukan souligne quant à elle que "le Parlement ukrainien a créé à l’automne 2021 un registre des oligarques, qui sont considérés comme tels selon différents critères : possession d’un certain nombre d’actifs dans les médias, monopole dans un secteur d’activités, possession d’un revenu d’au moins 2,2 milliards de hryvnia, participation à la vie politique du pays."

"Les personnes inscrites au registre sur décision du Conseil de défense et de sécurité nationale sont censées avoir interdiction de financer des partis politiques ou de participer à de ventes d’actifs publics organisées à l’avenir par le gouvernement. La guerre a mis en suspens l’application de ce registre et a modifié considérablement les situations et les fortunes des hommes d’affaires ukrainiens : Rinat Akhmetov, l'homme le plus riche du pays avant 2022, a par exemple perdu énormément d’actifs dans la sidérurgie, notamment à Marioupol, et dû renoncer à tout le volet médiatique de son empire économique. Ihor Kolomoïsky a lui aussi perdu de l’argent comme suite de la guerre, mais s’est également vu déchu de la nationalité ukrainienne", poursuit-elle.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky le 11 janvier 2023 à Lviv, en Ukraine ( AFP / YURIY DYACHYSHYN)

Volodymyr Zelensky, mis en cause dans les Pandora Papers

Déjà accusé à l'été 2022 par certains internautes d'être un "escroc" sur la foi d'une couverture de magazine falsifiée, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui a fondé son image sur la lutte contre la corruption, a été mis en cause dans les révélations des Pandora Papers, vaste enquête du Consortium international des journalistes d'investigation publiée en 2021, et qui s'appuyait sur quelque 11,9 millions de documents provenant de 14 sociétés de services financiers.

L'enquête l'accusait alors d'avoir mis en place à partir de 2012 un réseau d'entreprises offshore qui aurait notamment servi à acheter trois propriétés cossues à Londres. Selon la même source, juste avant son élection à la présidence ukrainienne en 2019, M. Zelensky a cédé ses parts dans l'une de ces sociétés offshore, Maltex Multicapital, à son associé de l'époque Serguï Chefir, devenu ensuite son premier conseiller.

L'administration présidentielle ukrainienne avait argué à l'époque que Volodymyr Zelensky, alors célèbre comédien, et ses associés, tentaient de se "protéger" contre les "actions agressives" du régime de l'ex-président pro-russe Viktor Ianoukovitch.

Selon les estimations publiées par Forbes en avril 2022 à partir des investissements et autres propriétés connus de Volodymyr Zelensky, sa fortune serait comprise entre 20 et 29 millions de dollars.