INFO LE POINT. François Asselineau en garde à vue

Par Aziz Zemouri
·1 min de lecture
François Asselineau (Photo d'illustration)
François Asselineau (Photo d'illustration)

François Asselineau, 63 ans, est entendu depuis ce matin sous le régime de la garde à vue par la brigade de la délinquance à la personne, un service de la police judiciaire parisienne. Dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte le 15 mai par le parquet de Paris, il doit répondre d'accusations d'anciens collaborateurs qui le mettent en cause pour harcèlement sexuel, agression sexuelle et harcèlement moral.

Plusieurs plaintes pénales sont à la base de cette procédure judiciaire qui vise l'ancien candidat souverainiste à l'élection présidentielle de 2017. Après les révélations publiques de sa mise en cause, Asselineau a dénoncé un « tissu de mensonges et de calomnies », « des boules puantes » lancées par une « officine » destinée à lui barrer la route de la présidentielle de 2022. Il avait également annoncé son intention de déposer une plainte en dénonciation calomnieuse.

À LIRE AUSSI« Chaque événement marquant est dorénavant accompagné de sa version complotiste »

Dans un communiqué, il a affirmé que le premier plaignant l'attaquait en justice par ranc?ur, car son « CDD n'a pas été reconduit ». Certains de ses adhérents ? il en revendique 39 000 ? lui ont demandé de démissionner d'une fonction, patron de l'UPR, qu'il occupe depuis 13 ans. Lors du dernier congrès du mouvement en juillet 2020, il a été reconduit à son poste. Son avocat n'a pas pu être joint durant la garde à vue.