INFO M6 - Un Français fiché S arrêté en Belgique avec des photos de l’aéroport de Bruxelles

image

Un Français, originaire du Val-de-Marne, porteur d’un bracelet électronique, a été arrêté à l’aéroport de Bruxelles mercredi matin, pour violation de son contrôle judiciaire. Sur son portable il détenait des photos de cet aéroport prises avant les attentats de Bruxelles. Les enquêteurs tentent de savoir si cet homme, fiché S, peut avoir un quelconque lien avec les récents attentats.

Fiché S, évadé malgré son bracelet électronique, interpellé mercredi matin en possession de faux papiers et des photos de l’aéroport de Bruxelles dans son téléphone portable. Le profil d’Oumar B., originaire du Val-de-Marne, se révèle inquiétant. Cet homme, âgé de 24 ans, alias “le balafré” est connu pour des faits de délinquance qui lui ont valu de porter un bracelet électronique pour sa dernière affaire. Fiché S, il apparaît dans la périphérie de l’un des auteurs des attentats du 13 novembre à Paris.
En juillet dernier pourtant, Oumar B., ne respecte plus les conditions de son contrôle judiciaire. Il est introuvable. La justice lance une fiche J pour le retrouver. Plus aucun signe de vie. Oumar B., réapparaît mercredi dernier à l’aéroport de Bruxelles lors d’un contrôle de routine. Selon une source belge, il présente le passeport de son frère aux policiers locaux. Le “touriste” français est démasqué. Son mandat de recherche émis en France remonte aux policiers belges. L’inspection de son téléphone portable révèle des photos de l’aéroport de Zaventem prises avant les attentats en mars dernier. Une bizzarerie qui pousse les autorités belges à avertir les services de renseignement français. Un mandat d'arrêt européen est émis par le parquet de Créteil qui nous a confirmé cette information.

Il appartient désormais à la justice française de déterminer si cet homme doit être poursuivi uniquement pour la violation de son contrôle judiciaire ou pour des faits terroristes.

Le 22 mars dernier, une série de trois attentats, deux à l'aéroport de Bruxelles et le troisième ans une rame du métro roulant dans un tunnel proche de la station Maelbeek, dans le quartier européen, faisait 32 morts, en dehors des kamikazes, et 340 blessés. Comme les attentats de Paris, les attaques en Belgique ont été revendiquées par l'organisation terroriste État islamique.