INFO M6 - Montferrier-sur-Lez : le suspect a reconnu les faits

L'homme de 47 ans, soupçonné d'avoir fait irruption jeudi soir, armé, dans une maison de retraite de Montferrier-sur-Lez (Hérault) et tué une employée de 54 ans, a reconnu les faits.

Selon nos informations, Eric B., 47 ans, arrêté vendredi soir et soupçonné d'avoir tué une employée de maison de retraite à Montferrier-sur-Lez (Hérault), a reconnu les faits. Lors de sa garde à vue, ce père de deux enfants, très nerveux, n'a toutefois pas expliqué ses motivations.

Aujourd'hui au chômage, Eric B. avait travaillé dans l'établissement, qui accueille des religieux et religieuses appartenant à la Société des Missions africaines, entre 2002 et 2003
et connaissait sa victime. Toutefois, il n'y aurait pas de mobile personnel à son geste.
Une expertise psychiatrique a été demandée.

Selon les témoignages recueillis, l'homme a fait irruption cagoulé et armé d'un couteau et d'un fusil à canon scié vers 22h. Une des employées, la gardienne de l'établissement, a pu donner l'alerte. A leur arrivée, les gendarmes ont découvert le corps d'une aide-soignante âgée de 54 ans. Elle aurait succombé à trois coups de couteau. Elle était également bâillonnée et ligotée.

L'établissement “Les Chênes verts” est une maison de retraite pour prêtres ayant travaillé en Afrique. A l'intérieur se trouvent une soixantaine d'anciens missionnaires d'Afrique ainsi que 6 ou 7 laïcs et 6 ou 7 religieuses.

Dès vendredi matin, le procureur de Montpellier Christophe Barret avait annoncé s'orienter “sur une piste locale, de quelqu'un qui était dans l'entourage de cette maison”, excluant a priori un acte terroriste. Une enquête, confiée conjointement à la gendarmerie et à la PJ, avait été ouverte pour assassinat et tentative d'assassinat.

Eric B. a été interpellé vendredi soir dans la commune où il habite, à Saint-Mathieu-de-Tréviers, après une cavale d'une vingtaine d'heures.C'est un jeune homme de son quartier qui l'a reconnu et a donné l'alerte. 130 policiers et gendarmes avaient été mobilisés pour le retrouver.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles