INFO M6 – L’itinéraire des terroristes de Paris retracé par la vidéosurveillance

L'une des images les plus saisissantes des attentats de Paris est sans doute celle que nous vous dévoilons en exclusivité : Abdelhamid Abaaoud qui prend tranquillement le métro une demi-heure après les fusillades des terrasses.

Il était en effet à Paris ce vendredi 13 novembre, le soir des attentats. Une caméra de la RATP l'a filmé à 22h14. Le djihadiste belge rentre alors dans le métro de la ligne 9 à la station Croix de Chavaux à Montreuil. Sur les images de vidéosurveillance, on peut le voir en compagnie d'un homme qui jusqu'à présent n'a pas été identifié par les enquêteurs. Il pourrait s'agir de celui qui s'est fait exploser à Siant-Denis, le mercredi 18 novembre, avant l'assaut du RAID.

La vidéosurveillance a permis aux enquêteurs de retracer partiellement le parcours des terroristes avant et après leurs attaques.

Mohamed Amri, Hamza Attou et Brahim Abdeslam à Anderlecht le 9 novembre

Le 9 novembre, la Golf est repérée à une station-service d’Anderlecht, en banlieue de Bruxelles, peu après minuit. A son bord, trois hommes. Selon les images de vidéosurveillance, il s’agirait de Mohamed Amri, Hamza Attou et Brahim Abdeslam. Les deux premiers ont exfiltré Salah Abdeslam après les attentats de Paris, le ramenant jusqu’à Molenbeek à bord de cette Golf. Ils ont depuis été écroués par les enquêteurs. 

Brahim Abdeslam à Bruxelles le 9 novembre

Plus tard dans la journée, vers 16h45, dans une station-service de Bruxelles, la Seat Leon ayant servi aux attentats du 13 novembre, ainsi que la Golf de Mohamed Amri sont repérées sur les images de vidéo surveillance. Un homme descend de la Seat et se rend à la caisse. Il paye 150 euros avant d’aller remplir son véhicule de carburant. A ce moment-là, l’homme à bord de la Golf descend et se sert également en essence, sur une autre pompe. A la fin du ravitaillement, le conducteur de la Seat se rend à la caisse pour récupérer sa monnaie, et achète deux désodorisants pour voiture.

Les images prises notamment à la caisse du magasin permettent d’identifier Brahim Abdeslam comme étant le conducteur de la Seat. Si les enquêteurs n’ont pas pu identifier le conducteur de la Golf grâce aux images récupérées, ils estiment que Mohamed Amri pourrait être au volant du véhicule. Les deux voitures repartent en même temps. 

Salah Abdeslam dans l'Oise le 11 novembre

La voiture des terroristes n’apparaît plus jusqu’au 11 novembre soit deux jours avant les attentats. La Clio est repérée en France, à Ressons (Oise) à 19h10, à nouveau à une station-service, dans le sens Belgique – Paris.

Deux hommes sont à bord. Lorsqu’ils descendent, la vidéosurveillance permet de les identifier : il s’agit de Salah Abdeslam et de Mohamed Abrini, qui est au volant du véhicule. Les deux hommes font le plein de la voiture et achètent de quoi se restaurer. La Clio a été louée au nom de Salah Abdeslam, pour la période du 9 au 16 novembre. 

Le mystère Charleroi

Le 12 novembre, retour en Belgique. A 3h01, la Seat quitte la ville de Molenbeek. Elle arrive à Bruxelles quelques minutes plus tard. Derrière elle, un autre véhicule, qui semble être la Clio noire louée par Salah Abdeslam. Les deux voitures s’arrêtent. Trois hommes en descendent. A 4h20, la Seat quitte Bruxelles à destination de Charleroi (Belgique).

Le véhicule se gare vers 5h25 à Charleroi, rue de la Garenne, d’où il ne repartira pas avant plusieurs heures .Que font les trois hommes durant ces 10 heures ? C'est une zone d'ombre pour les enquêteurs.

Repérés à Paris, le 13 novembre

Le véhicule est ensuite repéré en France, à Bobigny (Seine-Saint-Denis), rue Georges Tarral à 19h37. Qui est dans la Seat ? Les images de vidéosurveillance ne permettent pas aux enquêteurs d’identifier formellement les occupants du véhicule. Ils estiment que Salah Abdeslam y est sans doute, Mohamed Abrini peut-être. 

Le lendemain, à 20h38, ils se mettent en route pour commettre les attentats sur les terrasses des bars. La Seat est repérée rue d’Alibert, à 21h19, sept minutes plus tard  rue de la Fontaine-au-Roi et à 21h41 boulevard Voltaire. 

Abrini et Salah Abdeslam courent toujours

La Seat, repérée aux abords des terrasses où ont eu lieu les fusillades, est retrouvé abandonnée, quelques heures plus tard, à Montreuil (Seine-Sant-Denis) avec des kalachnikov et des chargeurs à bord.

La Clio noire, louée par Salah Abdeslam, est retrouvée abandonnée dans le XVIIIe arrondissement de Paris. La Golf sert à exfiltrer en Belgique Salah Abdeslam, le 14 novembre au matin. Depuis il demeure introuvable. Mohamed Abrini, est lui aussi toujours recherché par les enquêteurs.

                                                                                                                                                           

Adrien Cadorel et François Vignolle

L’itinéraire des terroristes entre la Belgique et les terrasses du XIe arrondissement :

                                                                                                                                                              

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages