INFO JDD. Nicole Belloubet visée par une plainte pour prise illégale d'intérêts à Montpellier

Philippe Saurel, le maire de Montpellier, a annoncé samedi que sa ville porte plainte contre Nicole Belloubet auprès de la commission des requêtes de la Cour de justice de la République. La commune suspecte la ministre de la Justice d'un délit de prise illégale d'intérêts, dont les dispositions figurent à l'article 432-12 du Code pénal. A l'origine du conflit se trouve l'intervention de la garde des Sceaux dans le choix de l'implantation à Toulouse, plutôt que dans le chef-lieu de l'Hérault, de la future cour administrative d'appel d'Occitanie en 2021.

Nicole Belloubet est accusée d'avoir favorisé Toulouse, son fief électoral

Portée par l'avocat pénaliste Me Gilles Gauer, la plainte adressée vendredi à la Cour de Justice tend à démontrer que Nicole Belloubet aurait usé de ses pouvoirs, étant "personnellement, directement et indirectement, intéressée par les enjeux territoriaux, politiques et électoraux toulousains". Ancienne rectrice de l'Académie de Toulouse (2000-2005), la ministre de la Justice a, jusqu'à sa nomination au conseil constitutionnel (2013), exercé plusieurs mandats politiques locaux et entretient toujours des liens avec au moins trois candidats aux élections municipales de mars.

Premier adjoint de l'ancien maire Pierre Cohen, elle soutient désormais le maire sortant Jean-Luc Moudenc (LR), tout en étant la belle-mère de son opposante socialiste Nadia Pellefigue. Dans les médias, Nicole Belloubet (LREM) a laissé entendre qu'elle nourrissait toujours des ambition...


Lire la suite sur LeJDD