INFO JDD. "Etre glabre", "éventuellement aux yeux bleus" : un officier français accusé de discrimination

·1 min de lecture

La cérémonie de fin de stage de commandement de compagnie, d'une durée de douze semaines, devait se dérouler le 27 novembre prochain. La 141e promotion de l'école d'état-major de Saumur, dans le Maine-et-Loire, devait en profiter ce jour-là pour honorer et médailler un certain nombre d'officiers supérieurs, dont deux colonels. L'organisateur de l'évènement, un cadre de l'école au grade de lieutenant-colonel, selon nos informations, a fait parvenir aux enseignants des stagiaires un courrier leur demandant de sélectionner parmi eux les plus "méritants" afin de constituer la garde au drapeau, ces soldats chargés de porter et d'escorter le drapeau français et celui de l'Ecole.  

Dans ce courrier qu'a pu lire le JDD, il est précisé que ces stagiaires devront être sélectionnés en fonction de quatre critères dont un qui a particulièrement choqué certains des officiers destinataires, exigeant "de la prestance, une taille située entre 1,75 et 1,85 mètres, être glabre et éventuellement aux yeux bleus".

Selon l'entourage de Florence Parly, "on trouve encore des parasites" dans l'armée de terre 

Le signalement de ce courrier a fait réagir la ministre des Armées, Florence Parly, attachée à la promotion de la diversité au sein des Armées et de la haute hiérarchie militaire. "Les armées sont un exemple d'inclusion, de diversité et d'ouverture et des agissements pareils font beaucoup de mal à l'institution", signale son cabinet au JDD. "C'est inacceptable et surtout terrible en termes de rép...


Lire la suite sur LeJDD