INFO JDD. "Plus Belle la vie" se lance dans le "deep fake" pour remplacer une actrice malade du Covid-19

·1 min de lecture

Que faire quand une actrice de série tombe malade du Covid-19 avant la fin du tournage? Aux grands maux, les grands remèdes! La production de Plus belle la vie a eu recours au "deep fake" (littéralement "faux extrême"), l'équivalent en vidéo du photo-montage. La société Newen, qui produit le feuilleton quotidien de France 3 (du lundi au vendredi à 20h20), dévoile au JDD avoir eu recours à ce trucage numérique pour palier l'absence temporaire de leur comédienne Malika Alaoui, qui incarne le personnage de Mila dans la série marseillaise. "La production est très planifiée, et c'est la première fois que nous sommes bloqués à ce point, indique Newen. Il était impossible de reporter ou de réécrire ses scènes."

La différence est quasi-indétectable

Le JDD a pu visionner une scène en avant-première : la différence est quasi-indétectable. Les amateurs du feuilleton pourront la découvrir à l'antenne à partir de mardi, dans quatre séquences au fil des trois épisodes que Alaoui avait déjà commencé à tourner sans pouvoir les terminer. Si la production a tourné les scènes manquantes avec une remplaçante (en l'occurrence l'actrice Laura Farrugia), c'est bien le visage d'Alaoui qui apparaît à l'image : il a été recalculé numériquement à partir de ses anciennes scènes, puis "greffé" sur le corps de Farrugia! La production a fait appel au youtubeur français FrenchFaker alias Yanis, qui livre déjà le même type de métamorphose pour l'émission humoristique C'est Canteloup (TF1). Il lui aura fallu...


Lire la suite sur LeJDD