INFO FRANCEINFO. Lutte contre la malbouffe : un rapport parlementaire préconise de réduire fortement le nombre d'additifs autorisés

franceinfo, Sophie Auvigne
Le rapport sur l'alimentation industrielle, rendu mercredi, propose aussi de limiter la teneur en sel des aliments et d'améliorer la qualité des repas à l'école, à l'hôpital et dans les maisons de retraite.

Après six mois d'enquête et 40 auditions, le rapport parlementaire sur l'alimentation industrielle est présenté, mercredi 26 septembre, à l'Assemblée nationale. Selon les informations de franceinfo, le document rédigé par les députés de la commission d'enquête fait une série de propositions sur la fabrication, l'éducation, la publicité, la lutte contre les inégalités sociales ou encore la recherche et vise à encadrer plus strictement le secteur.

Moins d'additifs autorisés

Le rapport préconise d'agir sur les processus de fabrication. Il entend par exemple mettre en place une stratégie visant à faire évoluer les pratiques des industriels dans l'utilisation des additifs dans les aliments transformés et ultra transformés. D'ici 2025, il ne devrait y avoir que 48 additifs, dont seulement quatre d'origine chimique, contre 338 autorisés aujourd'hui.

Ces additifs sont ceux autorisés actuellement dans l'alimentation bio. Ils seraient utilisés de manière limitée dans un même produit transformé. Il ne serait utilisé qu'un seul additif par catégorie au sens de l’arrêté du 2 octobre 1997, à savoir un seul colorant, un seul conservateur et un seul exhausteur de goût. Les industriels devront également réduire la teneur en contaminants et résidus dans les aliments et dans les emballages.

Limiter la teneur en sel

Les rapporteurs suggèrent également d'instituer réglementairement une limitation de la teneur en sel, en sucre et en acide gras. Ils proposent un échéancier afin d’atteindre l’objectif de conformité (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser : 

A lire aussi