INFO FRANCEINFO. Attentat de Strasbourg, mort de Lady Di, grand remplacement : les "gilets jaunes" plus perméables que la moyenne aux théories du complot

Noémie Bonnin
Franceinfo vous dévoile lundi la deuxième vague de l'enquête sur les théories du complot, avec un axe plus spécifique sur les "gilets jaunes".

Un Français sur dix pense que l'attentat au marché de Noël de Strasbourg, le 11 décembre dernier, est une manipulation du gouvernement pour détourner l'attention des Français en plein mouvement des "gilets jaunes". C'est l'un des enseignements de l'enquête sur le complotisme, dont franceinfo vous révèle en exclusivité le deuxième volet lundi 11 février. Étude réalisée par l'Ifop pour la fondation Jean-Jaurès et l'observatoire Conspiracy Watch. Cette nouvelle partie s'intéresse plus particulièrement à l'emprise des fake news au sein des "gilets jaunes". Le constat est clair : dans ce mouvement, on croit beaucoup plus que la moyenne aux théories du complot.

Si 10% des Français pensent que l'attentat de Strasbourg est une manipulation du gouvernement, la proportion fait plus que doubler (23%) chez les personnes qui se définissent comme "gilets jaunes". 65% des Français croient en la version "officielle", à savoir que l'attentat a été perpétré par Cherif Chekatt, un sympathisant de l'organisation jihadiste État islamique.

"Chemtrails", Lady Di, complot sioniste

C'est la même tendance aussi pour d'autres théories du (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Cette vidéo peut également vous intéresser :

A lire aussi