INFO FRANCEINFO. Assassinat de Samuel Paty : ce que l'enseignant a dit lors de son interrogatoire face aux policiers quatre jours avant d'être tué

franceinfo
·1 min de lecture

"Je n'ai commis aucune infraction dans le cadre de mes fonctions." Avec le recul, cette déclaration tirée d'un procès-verbal ressemble à un testament. Le lundi 12 octobre, quatre jours seulement avant d'être assassiné par un jeune terroriste islamiste, Samuel Paty, enseignant au collège du Bois d'Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), est convoqué au commissariat.

>> Suivez les dernières informations sur l'attentat dans notre direct

Après une plainte déposée par un parent d'élève pour "diffusion d'images pornographiques", le professeur d'histoire-géographie de 47 ans est interrogé sur le cours d'enseignement moral et civique qu'il a donné le 6 octobre sur le thème de la liberté d'expression. Sa présentation de deux caricatures de Mahomet parues dans Charlie Hebdo a suscité l'émoi de certains de ses élèves de quatrième et de leurs parents. A tel point que le père d'une élève a mis en cause l'enseignant dans une vidéo.

La polémique enflamme les réseaux sociaux. Traité de "voyou" dans une vidéo, Samuel Paty doit se justifier devant les policiers. "J'ai proposé aux élèves de voir ou de ne pas voir une des caricatures émanant de Charlie Hebdo selon (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi