INFO EUROPE 1 – Stade de France : le renseignement avait alerté des risques de faux billets et de débordements

Qui est responsable ? Où se trouvent les failles ? Moins de 48 heures après le fiasco de l’organisation du match de samedi soir, le gouvernement veut tirer toutes les conséquences pour "que ça ne se reproduise plus", selon les mots de la ministre des Sports, Amélie Ouéda-Castéra qui a convoqué une réunion ce lundi matin en présence de Gérald Darmanin , des organisateurs, de la RATP et des autorités policières locales.

Selon les informations d’Europe 1, les policiers de la division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH) avaient dès le mercredi 25 mai, soit quatre jours avant la rencontre, prévenu les autorités des risques de débordements dans une note fouillée.

Environ 50.000 anglais sans billet

Dans cette note de prévision, les analystes projetaient la présence à Paris de "50.000 à 75.000 supporters anglais", dont seulement 50 à 100 "supporters à risque". Dans cette note de quatre pages qu’Europe 1 a consultée, la DNLH décrit très précisément les flux de voyageurs depuis l’Angleterre jusqu’au stade de France. Et alerte sur les supporters anglais sans billet présents dans la capitale, "environ 50.000".

"Certains d’entre eux seront en possession de faux billets et tenteront de les utiliser pour accéder au stade", écrivent noir sur blanc les policiers chargés de lutter contre les phénomènes de violences et de hooliganisme .

Tourniquets forcés

Ils entrevoient même que certains pourraient tenter de "pénétrer par ruse dans l’enceinte sportive, en utilisant par exemple des u...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles