INFO EUROPE 1 – Le pouvoir d’achat, grand thème de la présidentielle selon une enquête Odoxa

·2 min de lecture

Le pouvoir d'achat est la principale préoccupation des Français, et de loin ! C'est l'enseignement principal du premier baromètre Odoxa - FG2A pour Europe 1, publié lundi matin. 45% des Français le placent tout en haut de leurs priorités, à tel point que le pouvoir d'achat apparaît déjà comme un enjeu clé de la présidentielle 2022.

Une thématique qui devance largement toutes les autres. Il y a cinq ans, le chômage était au cœur des préoccupations des Français. Il arrive aujourd'hui en sixième position, et c'est donc le pouvoir d'achat qui écrase tout avec 45% des Français qui le placent tout en haut de leurs priorités. Au total, cela représente onze points de plus qu'avant l'élection présidentielle de 2017.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

En Europe, c'est même une spécificité, voire une obsession française. "Par rapport aux autres grands pays européens, on a 15 points de plus en France de personnes qui considèrent que le pouvoir d'achat est un sujet de préoccupation très important", souligne Gaël Sliman, le président d'Odoxa.

Huit Français sur dix considèrent que leur pouvoir d'achat s'est dégradé

Et d'ajouter qu'en comparaison, "on est à un niveau deux fois plus élevé qu'au Royaume-Uni et trois fois plus élevé qu'en Allemagne". Les Français sont donc champions d'Europe du pessimisme selon l'institut de sondage. Huit personnes sur dix pensent que leur pouvoir d’achat s’est dégradé ces 12 derniers mois avec la crise sanitaire et quatre sur dix se disent actuellement en difficulté financière. Les raisons principales : la hausse des prix de l'énergie, de l'essence et de certains biens de consommation. 

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Président.e. 2022 - Anne Hidalgo : "Il y a un vrai problème de salaire aujourd’hui. Le salaire n’est plus suffisamment rémunérateur"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles