INFO EUROPE 1 – EDF : les quatre plus gros réacteurs nucléaires français arrêtés jusqu’à l’automne

·1 min de lecture
© PHILIPPE DESMAZES / AFP

C’est une très mauvaise nouvelle pour EDF. Selon nos informations, les quatre plus gros réacteurs du parc nucléaire français de la centrale de Chooz dans les Ardennes et de Civaux dans la Vienne – mis à l’arrêt mi-décembre à cause d’un défaut détecté dans sur le circuit de refroidissement de secours – ne pourront pas être remis en marche avant l’automne, voire avant la fin de l’année. EDF a annoncé que leur arrêt serait prolongé sans préciser le calendrier.

Besoin de nouvelles pièces

Les quatre réacteurs, qui produisent environ 10% de l’électricité nucléaire en France, présentent un problème de corrosion qui nécessite des réparations et de nouvelles pièces. Il faudra donc attendre la fin de l’année, selon les informations d’Europe 1, le temps que ces nouvelles pièces soient fabriquées pour que les réacteurs puissent être remis en marche.

Cet arrêt prolongé devrait coûter plusieurs milliards d’euros à EDF. Par ailleurs, ce problème de corrosion touche aussi la centrale de Penly en Seine-Maritime et pourrait aussi concerner d’autres centrales nucléaires françaises.

Peu d’électricité pour passer l’hiver

Une nouvelle qui arrive au pire moment pour EDF qui a annoncé mercredi matin un nouveau retard sur le chantier de l’EPR de Flamanville , et au moment où la disponibilité de ses réacteurs est à son plus bas niveau historique. Dix réacteurs sur les 56 que compte le parc sont arrêtés. Soit pour des problèmes de maintenance, soit pour des problèmes techniques imprévus.

Le gestionnaire ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles