INFO EUROPE 1 - Contrôle des policiers : une délégation parlementaire annoncée ce mardi

·1 min de lecture

L'Élysée veut réformer la manière dont sont contrôlées les forces de l'ordre en France : mardi midi, en clôture du Beauvau de la sécurité, Emmanuel Macron annoncera la mise en place d’une nouvelle délégation parlementaire, selon les informations d'Europe 1. Quand l'Élysée parle lundi de nouveau contrôle externe et indépendant des forces de l’ordre, c’est de cette délégation qu’il s’agit. Il l'avait évoquée en avril dernier, dans un entretien au Figaro.

Un accès aux dossiers à l'encontre d'un policier

Des députés et des sénateurs constitueront une nouvelle entité, à l’image de la délégation parlementaire au renseignement, déjà existante. L'IGPN, la "police des polices", ne bouge pas et n’est pas supprimée, mais le chef de l'État veut un nouvel outil de contrôle.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

L’idée serait de confier les dossiers où il y a des soupçons d'usage excessif de la force à ces parlementaires. Et contrairement à une commission d’enquête tel que cela peut déjà exister de manière temporaire, les députés et sénateurs se spécialiseraient sur ces questions de manière permanente. Ils pourront accéder par exemple aux dossiers de procédures administratives à l’encontre d’un policier, tout en ayant un certain devoir de réserve pour ne rien divulguer.

La délégation pas opérationnelle avant 2022

Mais si Emmanuel Macron s’apprête à faire cette annonce, c'est encore loin d’être effectif. Pour créer une nouvelle délégation ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles