Inflation dans la zone euro : voici les pays les plus touchés

L'inflation dans la zone euro devrait atteindre un niveau record de 7,5 % en avril, mais tous les pays qui ont adopté la monnaie unique ne sont pas touchés de la même manière. C'est ce que révèlent les chiffres préliminaires d'Eurostat.

L'Estonie devrait connaître l'inflation la plus élevée parmi les 19 pays membres de l'euro, avec des prix supérieurs de 19 % en comparaison à ceux d'avril 2021. Ce chiffre est d'ailleurs en hausse par rapport au mois de mars, où l'inflation annuelle atteignait 14,8%.

Les pays baltes voisins de l'Estonie, la Lituanie et la Lettonie, suivent la même tendance avec une augmentation à deux chiffres. Ces trois États sont fortement tributaires des importations énergétiques, ce qui les rend particulièrement vulnérables à la volatilité des prix mondiaux.

L'énergie devrait afficher le taux d'inflation annuel le plus élevé en avril pour atteindre 38%, contre 44,4 % en mars. La hausse pour l'alimentation, l'alcool et le tabac devrait atteindre 6,4 % en avril, contre 5 % en mars.

Les pays où l'inflation est la plus faible sont la Finlande (5,6%), la France (5,4%) et Malte (4,9%).

Pour Helsinki et Paris cette progression modérée par rapport à ses partenaires s’explique, par un bouquet énergétique plus diversifié. Si Malte dépend du gaz importé de l'étranger, l’île a conclu un accord d'approvisionnement avec l'Azerbaïdjan qui a contribué à maintenir la stabilité des prix.

La zone euro et l'Union européenne dans son ensemble ne sont pas les seules régions du monde à connaître de fortes hausses des prix. Une inflation record touche aussi depuis plusieurs mois le Royaume-Uni et les États-Unis.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles