Inflation : on sait de combien les prix ont augmenté en 2022

NEW YORK, NEW YORK - JANUARY 12: People shop at the Ideal Fresh Market on January 12, 2023 in the Flatbush neighborhood of Brooklyn borough in New York City. The latest consumer report from the Department of Labor showed the inflation rate fell from 7.1 percent in November to 6.5 percent in December, as consumer prices saw their biggest monthly decline since early in the coronavirus (COVID-19) pandemic.   Michael M. Santiago/Getty Images/AFP (Photo by Michael M. Santiago / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)
MICHAEL M. SANTIAGO / Getty Images via AFP NEW YORK, NEW YORK - JANUARY 12: People shop at the Ideal Fresh Market on January 12, 2023 in the Flatbush neighborhood of Brooklyn borough in New York City. The latest consumer report from the Department of Labor showed the inflation rate fell from 7.1 percent in November to 6.5 percent in December, as consumer prices saw their biggest monthly decline since early in the coronavirus (COVID-19) pandemic. Michael M. Santiago/Getty Images/AFP (Photo by Michael M. Santiago / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)

La hausse des prix s’élève à 5,2 % sur l’année 2022 contre 1,6 % en moyenne en 2021.

ÉCONOMIE - Les porte-monnaie ont souffert en 2022, les chiffres le prouvent. La hausse des prix à la consommation s’est élevée à 5,2 % en moyenne annuelle sur l’ensemble de 2022, a annoncé l’Insee ce vendredi 13 janvier tout en confirmant qu’elle s’est élevée à 5,9 % en décembre, par rapport à décembre 2021.

La moyenne annuelle prend en compte les niveaux d’inflation des 12 mois d’une année civile, et les hausses de prix étaient l’an dernier plus faibles en début d’année, d’où la différence entre les deux taux. L’inflation moyenne était de 1,6 % en 2021.

Sur l’ensemble de l’année dernière, « la hausse de l’inflation résulte d’une accélération des prix de l’énergie (+23,1% après 10,5 % en 2021) et de l’alimentation (+6,8% après +0,6 %), et dans une moindre mesure des produits manufacturés et des services, qui ont progressé de 3 % », a détaillé l’Institut national de la Statistique dans son communiqué.

5,9 % en décembre

L’inflation sous-jacente, qui exclut les variations transitoires des prix pour se concentrer sur les tendances inflationnistes profondes, connaît également une très forte hausse, puisqu’elle passe de 1,1 % en moyenne sur 2021 à 3,9 % en 2022.

La cible de la Banque centrale européenne (BCE) est une inflation stabilisée autour de 2 %. Longtemps, la hausse des prix était en-dessous de cet objectif dans la zone euro, avant de le dépasser brutalement en 2022.

En fin d’année, la hausse des prix a fléchi à 5,9 % sur un an en décembre, contre 6,2 % en octobre et novembre, avec une inflation sous-jacente sur un an restée stable par rapport à novembre, à 5,3 %.

Les prix de l’alimentation en hausse

Sur un an, la hausse reste tirée en décembre par les prix de l’énergie, en hausse de 15,1 % par rapport à décembre 2021, et ceux de l’alimentation, qui augmentent de 12,1 %.

Sur un mois, l’indice des prix à la consommation a reculé en décembre de 0,1 %, du fait du repli des prix de l’énergie, qui ont diminué de 3,6 %. Mais les prix de l’alimentation ont augmenté de 0,5 % par rapport à novembre.

Enfin, l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), utilisé pour les comparaisons à l’échelle européenne, a augmenté de 6,7 % en décembre, contre 7,1 % en novembre, a également confirmé l’Insee. Sur un mois, l’IPCH a reculé de 0,1 %, contre une hausse de 0,4 % en novembre.

Lire aussi

Prix des carburants : avant l’indemnité de 100 euros, l’essence et le gazole flambent

Retraites, dépense publique, immigration : Édouard Philippe avertit la Macronie

VIDÉO - Qu'est-ce que l'inflation sous-jacente et que révèle-t-elle de l'état de l'économie européenne ?